Accueil » Test » Les disques durs et clés USB deviennent Wi-Fi, notre comparatif » Page 4

Les disques durs et clés USB deviennent Wi-Fi, notre comparatif

1 : Introduction 2 : Corsair Voyager Air 3 : Kingston MobileLite Wireless 5 : PQI Air Drive 6 : Sandisk Connect Wireless Flash Drive 7 : Seagate Wireless Plus 8 : Caractéristiques techniques et configuration du test 9 : Performances réseau et USB 10 : Conclusion

PQI Air Bank

Image 1 : Les disques durs et clés USB deviennent Wi-Fi, notre comparatif

Au premier abord, le PQI Air Bank à tout l’air d’un disque dur 2,5 pouces classique, impression que laissent également le Corsair Voyager Air comme le Seagate Wireless Plus. Ceci est partiellement fondée puisque l’Air Bank en version 500 Go ou 1 To peut tout à fait être relié à un ordinateur grâce au câble USB 3.0 fourni. Dans ce cas, les débits sont similaires à ceux de Corsair et Seagate, c’est-à-dire satisfaisants. PQI nous a envoyé la version 500 Go de son disque, affichée à 130 euros en moyenne.

Comme son nom l’indique, l’Air Bank est plus riche en fonctionnalités qu’un simple disque dur USB 3.0. On peut ainsi s’en servir de point d’accès WLAN ainsi que de bibliothèque nomade pour smartphones et tablettes. En termes de connectivité, l’Air Bank propose le Wi-Fi  802.11 b/g/n ainsi qu’un port Fast Ethernet, ce dernier lui permettant d’être directement relié à un répartiteur Ethernet ou routeur. En Wi-Fi, il est possible d’avoir jusqu’à 5 utilisateurs connectés en simultané.

Image 2 : Les disques durs et clés USB deviennent Wi-Fi, notre comparatifImage 3 : Les disques durs et clés USB deviennent Wi-Fi, notre comparatif

Pour optimiser le fonctionnement des tablettes et smartphones avec l’Air Bank, il suffit de télécharger l’application gratuite PQI Air Bank+ qui est disponible sur iOS, Android et Kindle. A partir d’un PC, l’interface en ligne permet d’accéder à ses données mais pas au protocole SMB. Autrement dit, l’Air Bank n’est pas un NAS. Ceci nous a empêchés de faire des benchmarks avec CrystalDiskMark, mais nous avons tout de même pu évaluer les performances de l’Air Bank autrement : le débit de 4 Mo/s est probablement suffisant pour du streaming vidéo, mais on est loin du niveau adéquat en utilisation professionnelle.

A vrai dire, le PQI Air Bank ne nous a pas convaincus lors des tests : outre son interface web et l’application dédiée finies à la va vite, son utilisation s’est révélée pénible parce que trop complexe. Prenons le streaming audio par exemple : tous les fichiers sont affichés au sein d’un seul répertoire et simplement classés par ordre alphabétique, sans gestion des métadonnées. Pour peu que l’on ait plusieurs Gigaoctets de fichiers, la recherche d’un morceau en particulier peut devenir un défi. En comparaison, le Corsair Voyager Air affiche les dossiers en arborescence. Notre préférence va cependant à l’interface du Seagate Wireless Plus vu qu’il est possible de trier les fichiers par titre d’album, artiste ou genre comme sur iTunes par exemple.

Image 4 : Les disques durs et clés USB deviennent Wi-Fi, notre comparatif

Image 5 : Les disques durs et clés USB deviennent Wi-Fi, notre comparatif

Image 6 : Les disques durs et clés USB deviennent Wi-Fi, notre comparatifImage 7 : Les disques durs et clés USB deviennent Wi-Fi, notre comparatif

Image 8 : Les disques durs et clés USB deviennent Wi-Fi, notre comparatif

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Corsair Voyager Air
  3. Kingston MobileLite Wireless
  4. PQI Air Bank
  5. PQI Air Drive
  6. Sandisk Connect Wireless Flash Drive
  7. Seagate Wireless Plus
  8. Caractéristiques techniques et configuration du test
  9. Performances réseau et USB
  10. Conclusion