Accueil » Test » Les disques durs et clés USB deviennent Wi-Fi, notre comparatif » Page 7

Les disques durs et clés USB deviennent Wi-Fi, notre comparatif

1 : Introduction 2 : Corsair Voyager Air 3 : Kingston MobileLite Wireless 4 : PQI Air Bank 5 : PQI Air Drive 6 : Sandisk Connect Wireless Flash Drive 8 : Caractéristiques techniques et configuration du test 9 : Performances réseau et USB 10 : Conclusion

Seagate Wireless Plus

Image 1 : Les disques durs et clés USB deviennent Wi-Fi, notre comparatif

Sur le site de Seagate, on peut lire « Profitez de votre contenu où que vous soyez, sans fil et sans le Web », ce qui peut pousser à croire que le Wireless Plus ne propose pas de point d’accès alors qu’il n’en est rien : le module WLAN intégré (802.11 b/g/n) permet bien de se créer son propre point d’accès.

Une fois ce dernier activé, il est possible de lire jusqu’à trois vidéos HD différentes sur trois appareils, ou bien photos, musique et documents dans la limite de huit périphériques. De plus, la compatibilité DLNA peut assurer la liaison avec les consoles, lecteurs Blu-ray ou téléviseurs également certifiés DLNA. Le constructeur annonce par ailleurs jusqu’à 10 heures d’autonomie ainsi qu’une portée supérieure à 46 mètres en Wi-Fi.

Image 2 : Les disques durs et clés USB deviennent Wi-Fi, notre comparatifImage 3 : Les disques durs et clés USB deviennent Wi-Fi, notre comparatif

A l’image du Corsair Voyager Air, le Wireless Plus embarque un disque dur 2,5 pouces, une interface USB 3.0 et s’affiche à 190 euros en moyenne. Nous avons mesuré des débits séquentiels d’environ 110 Mo/s, résultat similaire aux deux autres produits munis d’un disque dur. Précisons que l’interface USB 3.0 est polyvalente : Seagate utilise son système GoFlex qui prend en charge non seulement l’USB, mais aussi FireWire et eSATA. Seul le câble USB est fourni, mais il est même possible d’acheter un dock GoFlex séparément.

Image 4 : Les disques durs et clés USB deviennent Wi-Fi, notre comparatif

Le Wireless Plus peut se configurer via une interface web bien pensée ou bien une application dédiée, laquelle  nécessite iOS 4.3/Android 2.3 ou plus récent, ainsi que l’OS Kindle. Contrairement à celle de PQI, l’application est simple à utiliser et nous a paru très bien pensée pour l’affichage des contenus multimédia : il suffit par exemple d’une pression de doigt pour modifier l’affichage des fichiers audio par album, artiste, genre ou encore playlist. Il est donc très facile de trouver un morceau en particulier.

La copie vers et à partir du disque est rapide tant que l’on passe par un câble Ethernet : 31 Mo en lecture et 23,3 Mo en écriture d’après CrystalDiskMark, des performances très largement supérieures à celles que nous avons pu constater sur le moins performant des produits en Wi-Fi.

Image 5 : Les disques durs et clés USB deviennent Wi-Fi, notre comparatifImage 6 : Les disques durs et clés USB deviennent Wi-Fi, notre comparatif

Image 7 : Les disques durs et clés USB deviennent Wi-Fi, notre comparatifImage 8 : Les disques durs et clés USB deviennent Wi-Fi, notre comparatif

Image 9 : Les disques durs et clés USB deviennent Wi-Fi, notre comparatifImage 10 : Les disques durs et clés USB deviennent Wi-Fi, notre comparatif

Image 11 : Les disques durs et clés USB deviennent Wi-Fi, notre comparatifImage 12 : Les disques durs et clés USB deviennent Wi-Fi, notre comparatif

Image 13 : Les disques durs et clés USB deviennent Wi-Fi, notre comparatif

Image 14 : Les disques durs et clés USB deviennent Wi-Fi, notre comparatif

Image 15 : Les disques durs et clés USB deviennent Wi-Fi, notre comparatif

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Corsair Voyager Air
  3. Kingston MobileLite Wireless
  4. PQI Air Bank
  5. PQI Air Drive
  6. Sandisk Connect Wireless Flash Drive
  7. Seagate Wireless Plus
  8. Caractéristiques techniques et configuration du test
  9. Performances réseau et USB
  10. Conclusion