Accueil » Actualité » Les enchères pour la 4G sur 700 MHz presque terminées !

Les enchères pour la 4G sur 700 MHz presque terminées !

Image 1 : Les enchères pour la 4G sur 700 MHz presque terminées !

Elles ont ouvert hier et seraient déjà presque terminées ! Les enchères pour les licences 4G sur la bande des 700 MHz auront finalement tourné à la vente flash, si l’on en croit nos confrères du Monde et des Echos. Et elles auront tourné à l’avantage d’Orange et de Free Mobile, qui tous deux remporteraient 10 MHz.

Pour rappel, un total de 30 MHz duplex était mis aux enchères par le gouvernement en six lots de 5 MHz, chaque participant ne pouvant pas prétendre à plus de trois lots. Orange et Free se tailleraient donc la part du lion. SFR et Bouygues Telecom récupéreraient les miettes, à savoir 5 MHz chacun.

Cette répartition ne sera pas sans effet sur le rapport de force entre opérateurs dans les années à venir. D’une part Free Mobile récupère là une large bande passante, qui lui permettra d’offrir des débits à la hauteur de ses concurrents. Il totalisera bientôt 10 MHz en 700 MHz, 15 MHz en 1800 MHz et 20 MHz en 2600 MHz. D’autre part, Free mobile récupère aussi des fréquences aptes à couvrir de grandes zones qui vont lui faciliter grandement l’atteinte de ses objectifs de couverture. 

Orange, qui est déjà l’opérateur possédant le réseau le plus étendu, verra sa position confortée. Bouygues et SFR de leur côté semblent avoir enchéri, non pas pour tirer vraiment parti du 700 MHz (un canal de 5 MHz ne permet pas vraiment d’augmenter le débit des offres), mais plus pour barrer la route à leurs concurrents, ou plus plutôt leur concurrent : Free Mobile.

Les enchères ne sont pas exactement closes. Les opérateurs vont désormais miser non pas sur la quantité, mais sur la qualité des leurs blocs. Certains lots de 5 MHz sont en effet plus sujets aux interférences avec d’autres transmissions existantes. Ils seront donc plus difficiles à mettre en œuvre, mais moins onéreux. Ces enchères de positionnement devraient prendre fin jeudi.

La recette globale de ses enchères n’est pas encore connue, mais l’ARCEP indiquait hier que le prix avait atteint 456 millions par bloc de 5 MHz (2,74 milliards d’euros au total).