Accueil » Actualité » Les femtocells standardisés par le 3GPP

Les femtocells standardisés par le 3GPP

Image 1 : Les femtocells standardisés par le 3GPPLes opérateurs qui veulent déployer un réseau à base de femtocell ont enfin un standard, validé par le 3GPP (3G PartnerShip Project). Ce standard permet de gérer tous les points importants : architecture réseau, interférences et aspects radio, gestion des unités femtocells et des questions de sécurité. Pour rappel, le principe des femtocells consiste à déployer des points d’accès au réseau 3G dans les foyers, pour assurer une couverture efficace.

Enfin un standard

L’avantage de la solution standardisée vient de la facilité de mise en œuvre : les opérateurs vont pouvoir proposer différents modèles de boîtiers et les intégrer facilement dans le réseau, ce qui n’était pas nécessairement le cas jusqu’à maintenant. L’idée générale consiste à installer une borne dans un foyer et de permettre l’usage en illimité tant que les appareils mobiles (smartphones, PC, etc.) captent cette borne en particulier. Certains opérateurs semblent aussi se diriger vers un partage de la borne en question, avec un payement à la clé : ceux qui partagent la borne aux autres utilisateurs payeraient donc par exemple moins que ceux qui veulent garder l’exclusivité du point d’accès. Pour les opérateurs, il y a deux avantages : la couverture du réseau est améliorée et le réseau en lui-même est moins saturé : au lieu de devoir déployer des lignes louées extrêmement onéreuses pour relier les bornes 3G au réseau, l’opérateur utilise la ligne ADSL de l’utilisateur.

Reste que pour le moment, les solutions femtocell restent rares et ont le gros problème de faire peur au public, qui accepte difficilement l’idée de placer une « antenne relais » dans sa maison.