Image 1 : Les flops de 2012

Thorsten Heins (RIM)

Thorsten Heins a pris les commandes de RIM en janvier 2012 (cf. « RIM a un nouveau P.D.G ») et on ne peut pas dire qu’il donne confiance. Quelques mois après avoir annoncé les premières pertes de l’histoire de l’entreprise canadienne (cf. « RIM anticipe des pertes : le début de la fin ? »), il s’est fait remarquer en affirmant que RIM n’avait aucun problème.

C’est un message inquiétant pour un meneur qui semble manquer de perspective. Certaines agences gouvernementales américaines, l’un de ses plus gros clients, ont annoncé quitter la plateforme BlackBerry au profit d’iOS ou Android. M. Heins a aussi mis tous les espoirs de la compagnie sur BlackBerry 10 qui a été retardé à l’année prochaine (cf. « BlackBerry 10 ne sortira qu’en 2013 ») et il a manqué de clarté en insinuant cette année qu’il quittait le marché grand public (cf. « La mort annoncée des Blackberry grand public »). Bref, beaucoup de confusions et de pessimisme pour RIM en 2012.