Accueil » Actualité » Les GPU provoquent 20 % des plantages de Windows

Les GPU provoquent 20 % des plantages de Windows

Image 1 : Les GPU provoquent 20 % des plantages de Windows
Microsoft vient de publier un rapport intéressant sur les raisons des plantages sous Windows : 20 % des problèmes de crash du système sous Windows sont causés par les GPU.

Surtout depuis Windows 2000, mais Vista corrige en partie le problème

Microsoft indique que le problème a été remarqué depuis la sortie de Windows 2000 (qui coïncide en partie avec les premiers véritables GPU, comme les Geforce de nVidia). La société de Redmond indique qu’une première mesure avait été prise avec le Service Pack 1 de Windows XP, qui charge le driver VGA classique en cas de problème avec le pilote de la carte graphique. Mais la solution la plus efficace est évidemment celle de Windows Vista : si le pilote graphique ne répond pas pendant plus de deux secondes, Windows le réinitialise. Cette particularité permet de récupérer 93 % des plantages, selon Microsoft, même si les données graphiques sont évidemment perdues.

Pas d’indications sur les causes du plantage

Les données de Microsoft sont intéressantes, mais certaines informations n’auraient pas été de trop. On peut se demander, par exemple, si les cartes overclockées ou les pilotes bêta ne représentent pas une grande partie de ces problèmes. De plus, Microsoft n’indique pas le type de carte qui cause le plantage : les pilotes d’Intel (majoritaire dans le domaine) sont par exemple moins aboutis que les pilotes d’ATI ou de nVidia. Microsoft indique seulement à quel moment la carte graphique plante le système : assez étonnamment, les jeux ne représentent que 19 % des causes de problèmes, et près d’un problème sur trois intervient au rafraîchissement du bureau. Les vidéos ne sont la cause que d’un problème sur dix et près de 40 % des problèmes interviennent sur une application interactive, sans plus de détails.

Notons pour terminer que Microsoft indique bien que ces données proviennent des rapports d’analyses envoyés par les utilisateurs, et qu’elles sont fournies sans garantie de fiabilité.