Accueil » Actualité » Les isolants topologiques récompensés par la médaille Franklin

Les isolants topologiques récompensés par la médaille Franklin

Image 1 : Les isolants topologiques récompensés par la médaille FranklinCharles Kane (gauche) et Eugne Mele (droite), source : Philly.comLa médaille Benjamin Franklin fut décernée le mois dernier aux chercheurs ayant théorisés les isolants topologiques, un matériau qui a la possibilité de révolutionner l’électronique en faisant en sorte que les composants ne dégagent pas de chaleur. Les scientifiques en question, Charles Kane et Eugene Mele, de l’université de la Pennsylvanie, ont été récompensés aux côtés de Shoucheng Zhang de Stanford qui a apporté une contribution importante à ce domaine. Nous sommes encore très loin d’une utilisation en masse de ce matériau. Nous en savons encore très peu sur ses propriétés et il est encore très difficile à fabriquer. Il fait néanmoins rêver à un jour où l’informatique n’aura plus besoin de systèmes de refroidissement.

Très schématiquement, les isolants topologiques sont des matériaux qui ont un extérieur qui conduit l’électricité, mais un intérieur isolant. Au final, ils émettent très peu de chaleur. La raison est que lorsque le courant les traverse, les électrons bougent de façon ordonnée. Ils n’ont pas le mouvement chaotique que l’on connaît d’habitude et qui génère de la chaleur. Messieurs Kane et Mele furent les premiers à théoriser leur existence. Les isolants topologiques furent prouvés en 2014 lorsque des scientifiques ont créé un matériau constitué d’une couche de mercure prise en sandwich entre du cadmium et du tellure. Ils ont même montré que les isolants topologiques pouvaient être utilisés dans une architecture mémoire.