Accueil » Actualité » Les lignes 10 nm de la Fab 42 d’Intel sont désormais opérationnelles

Les lignes 10 nm de la Fab 42 d’Intel sont désormais opérationnelles

Le troisième site de l’entreprise capable de produire en 10 nm.

Intel annonce que son usine Fab 42, située en Arizona, a commencé la production de wafers en 10 nm. Elle devient le troisième site de la firme pour ce process, et devrait donc nettement accroître les capacités de production d’Intel en 10 nm.

Image 1 : Les lignes 10 nm de la Fab 42 d’Intel sont désormais opérationnelles

C’est un projet de longue haleine qui se concrétise pour l’entreprise, dont les prémices remontent à 2011. À l’époque, cette Fab 42, dont le financement s’élevait à 5 milliards de dollars, était prévue pour le 14 nm. En 2014, revirement de situation : Intel décide de reporter l’ouverture pour passer directement au 10 nm. Enfin, en 2017, à la suite de l’élection de Donald Trump, Intel réinjecte 7 milliards supplémentaires en prévision de chaînes de production en 7 nm. À l’époque, Intel promettait la création de 3000 emplois directement au sein de cette Fab 42 et de 10 000 imputables à celle-ci en Arizona.

Le supercalculateur Aurora retardé à cause des difficultés d’Intel sur le 7 nm

23 milliards de dollars investis

Les deux autres sites capables de produire des puces en 10 nm se situent en Oregon et en Israël. Les processeurs concernés sont les Ice Lake, Elkhart Lake, Snow Ridge, Tiger Lake et les solutions graphiques Xe DG1. Logiquement, ce 10 nm englobe donc le 10 nm SuperFin, le nouveau nom du 10 nm+.

Fidèle à ses habitudes, Intel ne divulgue pas la capacité de production totale de cette Fab 42. La société précise néanmoins que, reliée à trois autres fabriques, le site représente son « plus important réseau de méga-usines ». Selon Tom’s Hardware US, on peut estimer la production entre 25 000 et 100 000 wafers chaque mois.

Image 2 : Les lignes 10 nm de la Fab 42 d’Intel sont désormais opérationnelles

Au total, la Fab 42 aurait déjà nécessité un investissement de 23 milliards de dollars. Si en 2017, le 7 nm était prévu, pour le moment, en raison du report de cette finesse de gravure, Intel la consacrerait principalement au 10 nm.

Enfin, cette information est également l’occasion de rappeler que contrairement à AMD et NVIDIA, qui sous-traitent la production de leurs puces, Intel dispose de ses propres usines de fabrication.

Source : AZCentral