Accueil » Actualité » Les mauvaises ventes des nouveaux iMac

Les mauvaises ventes des nouveaux iMac

Pour la petite histoire, ceux qui suivent l’actualité se sont rendu compte que Steve Jobs avait présenté les nouveaux iMac bâtis sur les processeurs Intel, six mois avant la date de lancement prévue initialement. De plus en plus de personnes commencent à remettre ce choix en question alors que les ventes de ces iMac déçoivent certains analystes. C'est en effet ce que rapporte ThinkSecret qui affirment qu'elles sont en effet bien plus basses que prévu. Certes, les mois qui suivent Noël sont toujours assez lents, mais dans le cas présent, les ventes serait plus molles qu’à l'accoutumée.

Les raisons

Selon certains analystes, une des raisons expliquant les faibles ventes serait les allégations exagérées présentant les nouveaux iMac comme quatre fois plus rapides que les anciens modèles et les MacBook Pro 400% plus performants que les PowerBook. Les premiers benchmarks réalisés par Ars Technica ont montré que si les applications s’exécutant nativement sont en effet 20 à 40% plus rapides sur les nouveaux iMac, celles devant passer par Rosetta (l’application qui se charge de rendre une application compatible au Core Duo) sont 10 à 50 % plus lentes.

On pourrait aussi penser que le fait qu'Apple ait du mal à en produire en quantité suffisante n'aide pas non plus la firme. En effet, beaucoup de consommateurs sont tentés de se replier sur une autre solution.

L'avenir nous dira…

Il reste maintenant à voir si les ventes augmenteront une fois que plus d’applications supporteront le processeur d’Intel de façon native ou si Steve Jobs vient juste de faire un mauvais pari.