Accueil » Actualité » Les modems de Nvidia pèsent sur ses bénéfices

Les modems de Nvidia pèsent sur ses bénéfices

Image 1 : Les modems de Nvidia pèsent sur ses bénéfices

Nvidia a publié hier des résultats financiers contrastés. Son chiffre d’affaires a en effet progressé de 5 % en un an, porté par des ventes de cartes graphiques en hausse de 9 %. Pourtant, le bénéfice net est en chute libre : – 80 % par rapport à l’an passé, à seulement 26 millions de dollars. Cette descente aux enfers s’explique par une perte exceptionnelle d’environ 90 millions de dollars due à la dépréciation volontaire d’Icera.

Icera était un spécialiste des modems cellulaires que Nvidia racheta en 2011 pour la somme de 367 millions de dollars. Nvidia envisageait alors de concurrencer Qualcomm et voulait intégrer un modem à ses SoC pour smartphones Tegra. Un seul processeur fut issu de cette stratégie, le Tegra 4i. Nvidia rencontra de grosses difficultés pour faire valider son modem sur les réseaux des opérateurs mondiaux. Puis le marché du smartphone changea de rythme, le haut de gamme, que visait Nvidia avec ses SoC performants, ralentit et se concentra autour d’Apple et Samsung. La société changea donc de cap et se mit en quête d’un repreneur pour Icera, en vain.

Image 2 : Les modems de Nvidia pèsent sur ses bénéfices

Les résultats Non-GAAP ne tiennent pas compte de cette charge exceptionnelle et sont plutôt encourageants, avec un chiffre d’affaires en hausse de 5 % et un bénéfice en hausse de 10 % sur un an. Ils sont en grande partie dus au succès des GeForce GTX pour joueurs, surtout dans le haut de gamme, dont les ventes ont augmentées de 51 %. Au contraire, les cartes spécialisées Tesla et Quadro et les GeForce fournies aux OEM, se sont moins bien vendues. Côté mobile, les Tegra chutent de 19 % sur un an.