Accueil » Actualité » Les non-dégroupés vont enfin pouvoir uploader

Les non-dégroupés vont enfin pouvoir uploader

On ne le répètera jamais assez, notre pays connaît une fracture numérique importante qui crée des différences de services et de prix entre les zones dégroupées et les zones non-dégroupées. Pour ceux qui n’auraient pas suivi l’actualité du net depuis un bon moment, les zones dégroupées sont les villes où les fournisseurs d’accès ont installé leurs équipements, équipements sur lesquels les abonnés sont directement raccordés. Par corollaire, les zones non-dégroupées sont desservies par France Telecom uniquement et les FAI doivent louer la tuyauterie de l’opérateur historique s’ils souhaitent mettre à disposition des abonnés leurs offres dans ce type de secteur.

Un débit montant de 1024 Kbits/seconde

Aujourd’hui, contrairement à l’accoutumée, ce ne sont pas ces veinards des zones dégroupées qui vont connaître une évolution de service mais bien ces pauvres abonnés des zones non-dégroupées. Afin des rattraper le retard sur ces premiers, France Telecom a enfin décidé de pouvoir permettre aux zones non-dégroupées d’utiliser leur upload à gogo. Upload, du verbe uploader : j’upload, tu uploads, il upload, nous uploadons, etc… Action d’envoyer des données à un serveur ou à quelqu’un en utilisant un réseau informatique.

Salle de dégroupage – Source N9ws

Aujourd’hui limitées à un débit montant de 320 Kbits/seconde, les zones desservies par France Telecom vont pouvoir disposer d’un flux montant ATM allant jusqu’à 1024 Kbits/seconde sur une ligne aux caractéristiques techniques optimales. En termes de transfert, un débit ATM de 1024 Kbits/seconde correspond environ à un débit IP de 850 Kbits/seconde, ce qui permet d’envoyer un fichier sur le net à la vitesse approximative de 105 Ko par seconde. Pas mal…

Déjà des forfaits avec ce nouveau débit

Pour une fois, les choses n’ont pas trainé et deux fournisseurs d’accès à Internet ont déjà mis en valeur cette nouvelle possibilité dans leur grille de forfaits. Le premier d’entre eux, c’est Nerim qui propose un forfait 10272/1024 au tarif prohibitif de 79 euros par mois. L’autre opérateur à proposer ce nouveau débit, c’est logiquement Wanadoo qui a mis à jour son site Web en conséquence et qui a annoncé la migration de l’ensemble de ses abonnés entre le 29 juillet et le 18 aout 2005. En toute logique, les fournisseurs d’accès proposant des forfaits en zone non-dégroupées devraient prochainement adapter leurs offres pour suivre les traces de Wanadoo.

  • N'hésitez pas à consulter notre magnifique comparatif des offres ADSL et Internet haut débit