Accueil » Actualité » Les PC n’ont plus la première place chez Qimonda

Les PC n’ont plus la première place chez Qimonda

Image 1 : Les PC n'ont plus la première place chez QimondaQimonda a tenu un meeting avec ses actionnaires pour discuter de sa stratégie. On remarque que les mémoires pour PC ne représentent plus la majorité des ventes.

L’exode de la mémoire

Il faut dire que c’est une tendance qui est caractéristique de l’informatique au XXIe siècle. On a besoin de module mémoire de partout et en de plus en plus grande quantité ou capacité. Il suffit de se pencher simplement sur la révolution mémoire Flash pour commencer à comprendre le phénomène. Téléphone, smarpthone, baladeur, appareil photo, caméscope, platine de salon, consoles de jeu vidéo, tous embarquent toujours plus de modules de mémoires et accueillent souvent des cartes mémoires afin d’augmenter la capacité existante. Les modules ne servent plus seulement à stocker le système permettant l’exploitation du produit, mais tout ces appareils tendent à devenir des unités de stockage à part entière.

Un marché qui change d’acteur principal

Il est donc très intéressant de noter que malgré le fait que Qimonda table sur un renouvellement des PC en raison de la sortie du Service Pack de Vista et le fait que la majorité des PC embarque en moyenne 2,3 Go maintenant, l’activité de la firme s’étend au-delà des PC. À vrai dire, ce sont les marchés annexes au PC qui tirent la croissance de Qimonda vers le haut. Les téléphones 3G font par exemple partie du top 5 des plus grosses croissances. En tout, plus de 50 % des ventes se font sur des mémoires qui ne sont pas destinées à être intégrées dans des PC.