Accueil » Actualité » Les premiers tests de DirectX 12 confirment son potentiel

Les premiers tests de DirectX 12 confirment son potentiel

Windows 10 va apporter, entres autres, une nouvelle version de l’API DirectX, la douzième. Conçue pour donner aux développeurs un accès de plus bas niveau au GPU afin de réduire l’impact sur le CPU (à la manière de l’API Mantle d’AMD), elle promet de gros gains de performances. Les premiers tests effectués par nos collègues d’Anandtech tendent à le confirmer.

Ces tests sont encore très limités puisqu’il n’existe qu’un programme développé pour DirectX 12. Il s’agit du test Star Swarm d’Oxide Games – celui-là même qu’avait utilisé AMD pour promouvoir son API Mantle à sa sortie. Ce test n’est pas représentatif d’un jeu, il est vraiment pensé pour mettre en avant les bienfaits de DirectX 12. Par ailleurs, il faut souligner que DirectX 12 comme Windows 10 ne sont pas encore finalisés tout comme les pilotes AMD et Nvidia. Ces précautions bien en tête, voici ce que les tests ont montré :

Image 1 : Les premiers tests de DirectX 12 confirment son potentiel

DirectX 12 se révèle à peu près aussi efficace que Mantle et délivre des performances sans commune mesure avec DirectX 11. Ainsi, un jeu qui pouvait apparaître CPU limited se voit débridé.

Image 2 : Les premiers tests de DirectX 12 confirment son potentiel

Ce constat pourrait avoir une répercussion très concrète : des jeux qui nécessitaient un CPU quadricoeur pourraient sous DirectX 12 se satisfaire d’un bicoeur, avec la plupart des cartes graphiques. Deuxième conséquence concrète : puisque la carte graphique n’est plus limitée par le processeur et peut délivrer toute sa puissance, elle consomme également plus.

Image 3 : Les premiers tests de DirectX 12 confirment son potentiel

Globalement, ces tests préliminaires sont très positifs. Si le retour du menu Démarrer ne vous a pas convaincu d’adopter Windows 10, les gains de performances en jeux le feront peut-être. Car, rappelons-le, DirectX 12 sera exclusif à Windows 10.