Accueil » Actualité » Les premiers tests de la Surface Pro 3

Les premiers tests de la Surface Pro 3

Image 1 : Les premiers tests de la Surface Pro 3

Présentée hier soir à New-York, la tablette Surface Pro 3 de Microsoft a pu être essayée pendant la nuit par tous les journalistes américains l’ayant reçue lors de la conférence de presse. Les premiers tests sont donc déjà disponibles, ainsi que de plus amples informations sur les configurations prévues en France et leur prix.

Quelques précisions

Revenons d’abord sur quelques points de détails.

  • La Surface Pro 3 se dote d’un chipset WiFi compatible 802.11 ac.
  • Elle possède un seul port USB 3.0, un lecteur de cartes microSD, une sortie vidéo mini DisplayPort piloté par le GPU Intel intégré (HD4400 sur le Core i5).
  • Son autonomie est annoncée à 9 h en lecture vidéo ou en surf Web.
  • Ses dimensions sont de 292,1 x 201,4 x 9,1 mm.
  • Le stylet n’est plus fourni par Wacom mais par N-Trig. Il contient un supercondensateur et se connecte en Bluetooth 4.0 à la tablette. Sa précision est annoncée comme un peu moins bonne (seulement 256 niveaux de pression au lieu de 1024) mais ceci est compensé par une épaisseur de l’écran réduite afin de minimiser la parallaxe et une latence minimum dans la détection des mouvements du stylet ou des touchers.

A quel prix ?

5 configurations sont prévues à des tarifs s’échelonnant entre 799 € et 1949 € (remarquez au passage que Microsoft applique un taux de conversion de 1 $ HT = 1 € TTC).

Surface Pro 3

Prix

Intel Core i3, SSD 64 Go, 4 Go de RAM

799 €

Intel Core i5 (4300U), SSD 128 Go, 4 Go de RAM

999 €

Intel Core i5, SSD 256 Go, 8 Go de RAM

1 299 €

Intel Core i7, SSD 256 Go, 8 Go de RAM

1 549 €

Intel Core i7, SSD 512 Go, 8 Go de RAM

1 949 €

La disponibilité est annoncée pour le 31 août dans l’hexagone alors que les USA sont servis dès le 20 juin. Les précommandes sont cependant déjà ouvertes.

Quels retours ?

Nos confrères d’Anandtech ont mis à profit leur voyage de retour pour tester la qualité de l’écran de la nouvelle Surface. Microsoft est en effet très fier de cet écran et vante son contraste record et sa capacité à satisfaire les « créatifs » de tout poil. En vérité, l’exemplaire analysé par Anandtech n’est pas sans défaut.

Les tons gris souffrent d’une belle dominante verte. Le reste des couleurs est en revanche affichée de manière fidèle et l’espace colorimétrique sRGB est pratiquement couvert en totalité. Un iPad Air fait cependant mieux. Mais la Surface Pro 3 a l’énorme avantage de pouvoir être étalonnée par l’utilisateur avec une sonde.

Image 2 : Les premiers tests de la Surface Pro 3

Le taux de constraste est excellent à 945:1, la luminosité maximum est élevée (335 cd/m2) mais un peu faible pour un usage en extérieur.