Accueil » Actualité » Les puces du cable Thunderbolt

Les puces du cable Thunderbolt

Image 1 : Les puces du cable ThunderboltiFixit a démonté le câble Thunderbolt vendu par Apple pour 50 € et a découvert pourquoi il coutait aussi cher. À chacun de ses bouts, il embarque des composants électroniques destinés à améliorer le signal et assurer les débits promis par ce nouveau bus.

Il n’est pas possible d’utiliser un câble Mini Display Port classique pour profiter du Thunderbolt, même si la connectique est identique. Intel avait d’ailleurs prévenu que sa technologie demandait un « câble intelligent » qui contenait un « firmware ». Il intègre en fait cinq câbles en cuivre. Quatre d’entre eux sont utilisés pour le PCI-Express et ils offrent un débit de 10 Gb/s en upload et download. Le dernier sert à la gestion du trafic. Les câbles sont reliés à un circuit complexe dont la puce principale est le GN2033 de Gennum qui permet d’amplifier le signal et corriger les erreurs qui pourraient survenir. En tout, un câble Thunderbolt contient douze puces et une myriade de petits composants, comme des petites résistances.

Selon Ars Technica qui cite une source issue du monde des télécommunications, tout cet équipement est nécessaire dès que l’on dépasse les 5 Gb/s, en raison de la détérioration du signal. L’inconvénient de ce câble est qu’il coûte cher. L’avantage, en plus d’assurer l’intégrité des données, et qu’il pourra être rétrocompatible et continuer d’alimenter les périphériques lorsqu’Intel passera à la fibre optique. En effet, il sera possible de combiner la fibre à un câble en cuivre.