Accueil » Dossier » Les radiateurs CPU fanless » Page 3

Les radiateurs CPU fanless

1 : Introduction 2 : Introduction (suite) 4 : Thermaltake Sonic Tower 5 : Scythe NCU-2005 6 : Scythe Ninja 7 : Le test 8 : Récapitulatif, performances 9 : Performances (suite) 10 : Bilan, conclusion

Thermaltake Fanless 103

Le Fanless 103 a été le premier modèle de Thermaltake à revendiquer le mode de fonctionnement fanless. Son design est une curiosité, à trois égards.

Tout d’abord, deux séries d’ailettes sont présentes, indépendantes et perpendiculaires. Chacune est sertie sur trois heatpipes provenant directement de la base. L’ensemble donne une forme bizarre et laisse clairement voir qu’il aurait été possible d’augmenter largement la surface des ailettes, vu le faible espace occupé par celles-ci.

Ensuite, la densité des ailettes est très importante, Thermaltake semblant avoir conçu ce radiateur comme un ventirad classique. Le problème est que la convection naturelle n’apprécie que peu la résistance offerte par cette grande densité d’ailettes : l’air va donc avoir tendance à stagner entre les ailettes, au lieu d’y être très légèrement accéléré du fait de sa montée en température (poussée d’Archimède).

Enfin, Thermaltake a eut l’idée « géniale » de peindre les ailettes en bleu. Habituellement, les constructeurs ont plutôt tendance à traiter la surface des ailettes : certains vont par exemple plaquer or le cuivre, afin de faciliter la libération de chaleur et éviter l’oxydation. Peindre en bleu des ailettes en aluminium ne pourra en revanche que diminuer l’efficacité de ce radiateur, et n’a aucune raison d’être.

Notez qu’une des conséquences de la double série d’ailettes perpendiculaire, est que suivant votre carte mère, ce radiateur sera plus ou moins efficace et adapté à un refroidissement passif ! En effet, la base du Fanless 103 est rectangulaire et vous ne pourrez donc l’installer que dans une seule direction, sur Socket 478 et 754/939. Donc, sur des cartes mères comme l’Asus A8V-E (notre carte mère de test), l’A8N-SLI ou l’Abit AX8, une fois dans le boîtier la convection naturelle pourra se faire.

En revanche, sur des cartes comme la Chaintech VNF4 Ultra ou la DFI LanParty NF4 Ultra, le Socket pivote de 90° : une des séries d’ailettes sera donc perpendiculaire à la verticale (convection naturelle impossible), et l’ensemble sera très dépendant de la présence d’un ventilateur de boîtier arrière de 12 cm.

La surface de dissipation totale atteint 0,26 m², malgré le faible espace occupé, grâce à la grande densité d’ailettes.

Installation

Sur Socket 939, l’installation du Fanless 103 nécessite le retirage de la structure noire d’origine entourant le Socket, afin d’en installer une autre. Un clip de rétention vient ensuite se clipser sur les orifices présent aux quatre coins de cette structure, afin d’exercer une pression sur le centre de la base du radiateur. Cette fixation reste toutefois peu efficace (un seul point de pression), et le radiateur tourne très facilement sur lui-même.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Introduction (suite)
  3. Thermaltake Fanless 103
  4. Thermaltake Sonic Tower
  5. Scythe NCU-2005
  6. Scythe Ninja
  7. Le test
  8. Récapitulatif, performances
  9. Performances (suite)
  10. Bilan, conclusion