Accueil » Dossier » Les radiateurs CPU fanless » Page 6

Les radiateurs CPU fanless

1 : Introduction 2 : Introduction (suite) 3 : Thermaltake Fanless 103 4 : Thermaltake Sonic Tower 5 : Scythe NCU-2005 7 : Le test 8 : Récapitulatif, performances 9 : Performances (suite) 10 : Bilan, conclusion

Scythe Ninja

Le Ninja est le tout dernier dissipateur passif du constructeur japonais Scythe. Sa base en cuivre voit la présence de deux séries perpendiculaires de trois heatpipes en U. Par ailleurs, un premier radiateur en aluminium avec des ailettes très espacées est présent sur cette base. La plus grande partie de la dissipation est toutefois assurée par des ailettes carrées en aluminium, serties sur les heatpipes, mais étrangement dotées de plusieurs trous (au centre et sur les diagonales).

Ces trous font perdre 13 % de surface de dissipation à chaque ailette, qui atteint tout de même environ 105 cm². La réponse que Scythe nous a fournit à ce sujet fait un peu office de fourre-tout. Ces trous serviraient en effet à la fois à diminuer la résistance au flux d’air passif, à diminuer le poids total du radiateur, a améliorer son esthétique, et enfin le trou du milieu servirait à laisser l’air réchauffé par la base s’échapper. Nous remettons clairement en question ce dernier argument, vu qu’un fois installé dans un boîtier, ce trou ne sera pas vertical mais horizontal, alors que jusqu’à preuve du contraire la chaleur a bêtement tendance à monter…

Au total, la surface de dissipation atteint 0,26 m², du fait d’un faible nombre d’ailettes. Toutefois, l’avantage de ces ailettes est qu’elles sont ici aussi bien plus espacées que sur le Sonic Tower par exemple (mais moins que sur le NCU-2005), et présentent donc une résistance bien moindre, bien plus adaptée à la convection naturelle. De plus, les 3 heatpipes supplémentaires permettent a priori un meilleur transfert de la chaleur, de la base vers les ailettes.

Installation

Le système de fixation du Ninja est pénible à mettre en place. Le radiateur est muni de deux tiges qui se fixent sur la structure en plastique du Socket 478, et sur tous les autres Socket, l’installation du Ninja passe par le remplacement de la plaque de fixation d’origine par une disposant de ces trous. Cela signifie donc le démontage complet de la carte mère afin d’installer tout d’abord une contre-plaque metallique au dos de la carte mère, puis le vissage sur celle-ci de la structure en plastique, de l’autre côté. Enfin, il reste à insérer les 4 clips de fixations du Ninja sur cette structure. Or la pression nécessaire à cette opération est très élevé et peu rassurante, et là encore vous devrez l’effectuer en dehors du boîtier et sans module mémoire installé de préférence.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Introduction (suite)
  3. Thermaltake Fanless 103
  4. Thermaltake Sonic Tower
  5. Scythe NCU-2005
  6. Scythe Ninja
  7. Le test
  8. Récapitulatif, performances
  9. Performances (suite)
  10. Bilan, conclusion