Accueil » Actualité » Les résultats de Motorola poussent Lenovo à licencier

Les résultats de Motorola poussent Lenovo à licencier

Image 1 : Les résultats de Motorola poussent Lenovo à licencierLe nouveau Moto X Style.

Motorola se relèvera-t-il un jour ? L’inventeur du téléphone cellulaire qui a raté totalement le virage du smartphone fut racheté par Google en 2011, puis revenu deux ans et demi plus tard à Lenovo. Depuis la situation de la marque semblait s’améliorer grâce à des produits offrant un très bon rapport qualité/prix, comme le Moto G ou le Moto X. Hélas, malgré cette stratégie agressive, Motorola s’enfonce. Les ventes au cours du second trimestre n’ont atteint que 5,9 millions d’unités, soit 31 % de moins que sur la même période l’année dernière.

Lenovo explique cette contre-performance par une mauvaise situation économique au Brésil (un marché clé pour Motorola) mais aussi par des cycles de développement des produits trop longs. Surtout, Lenovo accuse une structure aux coûts fixes trop élevés par rapport aux pertes subies. Et comment fait-on baisser les coûts fixes ? En licenciant bien sûr !

Yuanqing Yang, le PDG de Lenovo, annonce la suppression de 3 200 postes, soit environ 5 % de l’effectif de la société. Ceci devra permettre une économie de 650 millions de dollars sur le second semestre et 1,35 milliard de dollars au cours des douze prochains mois. Par ailleurs, Lenovo va chercher à réduire le nombre de ses mobiles en rendant ses modèles plus différenciés.

La branche mobile a conclu le trimestre sur une perte brute de 292 millions de dollars et une baisse de sa part de marché de 0,5 point (à 4,7 %). Les smartphones Motorola ont pesé pour 57 % du chiffre d’affaires alors qu’ils ne représentent que 36 % du volume de ventes.