Accueil » Actualité » Les salaires du développeur

Les salaires du développeur

Image 1 : Les salaires du développeurÊtre un geek professionnel, ça rapporte ? Selon une étude réalisée par le cabinet de recrutement Urban Linker, cela dépend de la spécialité. Dans un secteur en perpétuelle pénurie, les salaires sont en effet dictés par la demande pour telle ou telle technologie. Parmi les recrutements effectués par Urban Linker pour des agences, start-ups ou grands groupes, les spécialistes Big Data et applications mobiles ont clairement le vent en poupe.

C’est dans le domaine Big Data (l’analyse de vastes quantités de données) que la pénurie est la plus forte et les salaires les plus intéressants. Un développeur débutant familier du framework Hadoop peut envisager un salaire de 38 à 42 000 euros bruts par an et un data scientist sera embauché à 50 000 €. Par comparaison, un simple développeur web ne maîtrisant que PHP ne peut espérer plus de 30 000 €.

Pour les développeurs, il est impératif de se former en continu aux nouvelles technologies et langages et frameworks qui apparaissent au fil de leur carrière. Ainsi, plus personne ne recherche de spécialiste HTML4 ou CSS2, et même les développeurs HTML5, CSS3 ou JavaScript ont vu leurs salaires diminuer d’environ 10 % entre juin 2013 et mai 2014. Au contraire, l’ajout d’une compétence NodeJS est apprécié. De même, les développeurs web peuvent renforcer leur employabilité en se formant aux métiers UX/UI (expérience utilisateur/interface utilisateur).

Mais la tendance la plus forte concerne les développeurs d’applications mobiles. Les pros d’Android ou iOS profitent de rémunérations supérieures à celle des développeurs web et en hausse, surtout pour les plus expérimentés (au-delà de 5 ans d’expérience). Les développeurs d’applications natives sont encore plus recherchés que ceux créant des web apps.

Soulignons que cette étude ne se prétend pas exhaustive. Elle se base sur 300 recrutements réalisés par le cabinet Urban Linker entre juin 2013 et juin 2014 uniquement sur la Paris et l’Île-de-France.