Accueil » Actualité » Les sanctions contre Microsoft suspendues en Europe

Les sanctions contre Microsoft suspendues en Europe

Microsoft, ayant fait appel par deux fois après le verdict de la Commission européenne pour abus de position dominante, n'aura pas à appliquer les sanctions commerciales de Bruxelles pour toute la durée de la nouvelle procédure. Ainsi, la firme de Bill Gates n'aura pas à modifier son programme, ni payer les 480 millions d'euros d'amende prévus.

Je rappelle à ce titre que Microsoft devait retirer de son système d'exploitation son lecteur multimédia Windows Media Player. D'autre part, afin de favoriser l'interopérabilité entre les machines de bureau sous Windows et les serveurs de constructeurs concurrants, ces derniers demandaient à Microsoft de leur fournir les informations nécessaires. Autrement dit, une partie du code source de Windows.

« La Commission est d'avis qu'il n'est pas approprié d'appliquer les remèdes avant que le président du tribunal de première instance ne tranche la requête de Microsoft pour des mesures intérimaires ».

La procédure devant prendre au minimum trois ans, il s'agit d'une belle victoire pour Microsoft, qui risque de décevoir ses concurrants, ainsi que Bruxelles, puisqu'il est fort probable que rien ne soit fait d'ici là.