Accueil » Dossier » Les secrets de l’Ultra HD Premium

Les secrets de l’Ultra HD Premium

1 : Ultra HD Premium, la vraie Ultra HD 2 : La norme UHD Premium en détails 3 : Le HDR oblige à tout repenser 5 : Encore bien peu de téléviseurs certifiés Ultra HD Premium

Les sources UHD Premium arrivent tout juste

Quelle norme HDR ?

Plusieurs normes HDR ont vu le jour (notamment celles de la BBC, de Philips ou de Technicolor), mais deux semblent pour l’instant avoir un avantage de taille :

  • Le HDR10 (HDR-10 ou Open HDR), vient s’imposer comme le dénominateur commun entre les différents systèmes de diffusion et d’affichage. Tout simplement car il met en place les deux certifications SMPTE essentielles pour la technologie : le transport des métadonnées dans le flux vidéo (SMTPE ST-2086, que le HDMI 2.0a respecte) et le nouveau gamma perceptuel (SMPTE ST-2084 EOTF, que les téléviseurs UHD Premium respectent). De son côté, le Blu-ray Ultra HD s’est aussi résolu à respecter la norme HDR10. C’est aussi le standard choisi par Netflix et Amazon Instant pour leurs flux vidéo HDR
  • Quant à la technologie HDR Dolby Vision, elle a déjà gagné la bataille de la redéfinition du gamma. Le Dolby Vision est un HDR très poussé, codé sur 12 bits, et adapté à des écrans extrêmement lumineux (10 000 cd/m²). La technologie semble très bien partie pour s’imposer chez les studios dans le mastering des films. À l’heure actuelle, de nombreux films HDR ont été masterisés, ou remasterisés, en studio sur des écrans à 4000 cd/m² Dolby Vision. Du coup, il est possible que les fabricants de téléviseurs compatibles Dolby Vision nous servent un marketing à base de « qualité Master »… Notez, par ailleurs, que cette techno se contente d’une interface HDMI 2.0.
    Attention, les téléviseurs actuels, même mis à jour pour gérer le HDR, ne pourront pas tous être 100 % compatibles. Ceux qui n’ont que des entrées HDMI 2.0 (et pas HDMI 2.0a) pourront lire des flux HDR en streaming, mais pas à partir d’une platine Blu-ray sur interface HDMI !


Image 1 : Les secrets de l'Ultra HD PremiumExemple simulé des apports du HDR. (Image : Dolby Laboratories)

Le Blu-ray Ultra HD

Après plusieurs mois de retard, le Blu-ray UHD devrait arriver en mars avec de nouvelles platines capables de le lire. Ce support pourra bien stocker une vidéo conforme au standard UHD Premium : une définition UHD encodée en HEVC (H.265), codée sur 10 bits et sur un espace de couleurs BT. 2020, avec métadonnées HDR au standard SMPTE ST-2086. Le support du Dolby Vision est aussi prévu de manière optionnelle. Autre grande nouveauté, la possibilité de monter à 60 images complètes par seconde (progressif). Une inconnue persiste toutefois pour les vidéos encodées à 48 images par seconde, comme la trilogie The Hobbit.

Pour gérer toutes ces informations, les disques Blu-ray UHD existeront en différentes capacités :

  • 50 Go sur deux couches de 25 Go : débit typique de 92 Mbit/s
  • 66 Go sur deux couches de 33 Go : débit typique de 123 Mbit/s
  • 100 Go sur trois couches de 33 Go : débit typique de 123 Mbit/s

Image 2 : Les secrets de l'Ultra HD Premium

Le streaming UHD et HDR

Voilà encore un autre format de distribution à prendre en compte. Il semble bien qu’ici aussi, les principaux services de vidéo à la demande (Amazon Instant et Netflix) soient résolus à respecter le standard HDR-10. Cependant, Netflix a pris du retard sur la technologie HDR. La firme privilégie pour l’instant la définition UHD/4K, offrant le plus grand nombre de programmes dans cette définition. Le HDR de Netflix, prévu à l’origine pour 2015, n’arrivera finalement que cette année avec la seconde saison de la série Marco Polo.

Chez Amazon, les premiers contenus HDR sont déjà arrivés, mais ils ne sont pour l’instant compatibles qu’avec les téléviseurs haut de gamme de Samsung (JS9500, JS900 et JS8500). Notez qu’en termes de débits, le HDR est une évolution plus facile à gérer pour les services de streaming, car il n’augmente le débit que de 20 % pour des sensations visuelles vraiment remarquables. Ces derniers devraient développer le HDR sur des définitions Full HD (voire 2560 x 1440 pixels), en restant accessibles sur des connexions ADSL.

Et la télévision ?

C’est encore un autre problème. Le HDR sur nos chaînes de télévision se fera attendre, comme l’Ultra HD. Pour l’instant, le standard HDR proposé par la BBC (télévision publique britannique) semble être le plus adapté, car techniquement très simplifié. Mais la qualité de son rendu HDR est forcément plus basique. Comme d’habitude, la technologie HDR devrait d’abord arriver sur les bouquets satellites haut de gamme.

La question de la consommation

Notez qu’une nouvelle contrainte vient se greffer à cette certification UHD Premium : la question de la consommation électrique des écrans. Ces derniers devront pomper plus d’énergie pour afficher de fortes luminosités, mais devront toujours respecter les normes européennes de consommation électrique, ce qui risque de leur poser des difficultés supplémentaires.

Sommaire :

  1. Ultra HD Premium, la vraie Ultra HD
  2. La norme UHD Premium en détails
  3. Le HDR oblige à tout repenser
  4. Les sources UHD Premium arrivent tout juste
  5. Encore bien peu de téléviseurs certifiés Ultra HD Premium