Accueil » Actualité » Les semiconducteurs : entre mauvais chiffres et espoirs de reprise

Les semiconducteurs : entre mauvais chiffres et espoirs de reprise

Le mois de mai fut une période très difficile pour les principaux fabricants de matériel informatique taïwanais, mais le pire est peut-être passé.

Image 1 : Les semiconducteurs : entre mauvais chiffres et espoirs de repriseUne chute commune

Du côté des quatre grands fabricants d’ordinateurs portables en marque blanche, Compal, Quanta, Wistron et Inventec, le chiffre d’affaires a baissé de 10 % en moyenne par rapport à avril dernier. En termes de volume de ventes, Quanta et Inventec ont stagné, mais Compal et Wistron ont chuté de 7,4 % et 5,3 % respectivement.

Du côté des principaux fabricants de cartes mères, tous ont plongé dans le rouge le mois dernier, à l’exception de MSI. Le chiffre d’affaires d’Asus a baissé de 20 % sur le mois, celui de Pegatron de 16 %, celui de Gigabyte de 9,5 % et celui d’ECS de 7,5 %. Par rapport à mai 2008, la chute est encore plus forte : 22 % pour Asus, 23 % pour Pegatron, 17,5 % pour ECS et 7,6 % pour Gigabyte. Seul MSI est parvenu à se maintenir : son chiffre d’affaires de mai 2009 ne baisse que d’un demi-point par rapport à 2008, et augmente même de 7,7 % par rapport à avril 2009.

Il est intéressant de noter que les mauvais résultats d’Asus tiennent en grande partie aux mauvaises ventes de ses PC portables. Comme Compal, Quanta et les autres, Asus cite comme première cause de ses déboires, une pénurie des composants nécessaires à l’assemblage des PC portables, dalles LCD et têtes de lecteurs optiques notamment.

Des signes encourageants

Deux autres fleurons de l’industrie taïwanaise ont souffert en mai : les fondeurs TSMC et UMC. Leurs chiffres d’affaires ont terminé le mois précédent en baisse par rapport à mai 2008, de 15,6 % pour TSMC et 12,7 % pour UMC. Mais ces mauvais chiffres cachent en réalité une amélioration de la situation des deux fondeurs : les baisses sont bien plus faibles que celles des mois précédents. Ainsi, par rapport à avril 2009, le chiffre d’affaires de TSMC progresse de 12,6 %.

Le choc de la crise semble donc avoir été absorbé, et le marché des semiconducteurs se prépare à rebondir. Les analystes de The Information Network tablent ainsi sur un début de reprise en octobre prochain.