Accueil » Actualité » Les serveurs de Sony piratés et l’avion de son président détourné

Les serveurs de Sony piratés et l’avion de son président détourné

Image 1 : Les serveurs de Sony piratés et l'avion de son président détournéPlayStation NetworkLes serveurs de Sony viennent d’être attaqué par un groupe qui répond au nom de Lizard Squad. En plus de revendiquer l’attaque, il affirme avoir planté le drapeau de l’État islamique sur le site de Sony, ce que nous n’avons pas pu confirmer. À l’heure où nous écrivons ces lignes, le service PlayStation Network commence tout juste à être disponible, mais il reste instable et l’avion de John Smedley, président de Sony Online Entertainment, a été détourné par les autorités américaines après que Lizard Squad ait lancé une alerte à la bombe sur Twitter. Le FBI a annoncé avoir déjà commencé une enquête.

Un lundi pas comme les autres : Sony victime de DDOS et menaces de mort

Sony n’est pas le seul visé par cette attaque, puisque les pirates ont parlé des serveurs Xbox Live et qu’ils se sont aussi attaqués aux services en ligne de Blizzard, Riot et Grinding Gear. Lizard Squad semble procéder uniquement à des attaques de déni de service distribué. Néanmoins, Sony est aujourd’hui celui qui a été le plus gravement touché. Pour l’instant, ils ne disent pas s’ils ont réussi à voler les données des utilisateurs, comme ce fut le cas en 2011 avec Anonymous (cf. « Le chemin de croix de PlayStation Network »), mais cela ne semble pas être le but de leur attaque qui cherche pour l’instant uniquement à faire tomber les serveurs et semer la panique. Sony avait prévu de faire une maintenance de son service lundi et on ne sait pas si les récents évènements vont l’obliger à la repousser.