Accueil » Actualité » Les smartphones n’intéressent plus Nvidia

Les smartphones n’intéressent plus Nvidia

Image 1 : Les smartphones n'intéressent plus NvidiaLe Wiko Wax, premier smartphone Tegra 4i, ne coûte que 200 €.

Dans une interview à nos confrères de CNet, Jen-Hsun Huang, le PDG fondateur de Nvidia revient sur les évolutions de la stratégie de sa société. En deux mots : adieu smartphones, bonjour voitures  !

Mais pourquoi diable abandonner les smartphones dont les ventes croissent encore et encore dans le monde entier ? Parce que la pression sur les prix est trop forte. Dans le segment de milieu de gamme, le seul critère de choix d’un SoC est le prix, or Nvidia ne peut pas se battre sur les prix. Nvidia vend de la performance graphique, un point qui ne motive que les acheteurs de matériel haut de gamme. M. Huang explique ainsi l’échec de son SoC Tegra 4i. Alors qu’il paraissait en avance lors de sa présentation (un GPU puissant, un modem 4G performant), il fut totalement pris de vitesse. Il arrive aujourd’hui dans un marché où les SoC 4G sont légion et souvent moins onéreux – même s’ils sont nettement moins performants.

La nouvelle stratégie de Nvidia fixe donc comme priorité numéro 1 le jeu. Nvidia va donc se focaliser sur les produits où les performances graphiques sont importantes. Quels produits ? Des produits dédiés au jeu vidéo : des boîtiers TV dédiés au jeu, des tablettes dont le constructeur veut mettre en avant les performances et pas seulement le design.

La console Shield va donc avoir des descendants (à commencer par une Shield 2). Mais pour Jen-Hsun Huang, Shield est plus qu’un appareil, c’est une plateforme : « Shield est la plateforme que nous allons utiliser pour transformer Android en une super plateforme de jeu. » Huang laisse deviner un futur centré autour du Cloud, un futur dont la Shield, la fonctionnalité GameStream des GeForce ou la technologie GRID sont sans doute les premières briques. Mais pour plus de détails, il faudra attendre.Image 2 : Les smartphones n'intéressent plus Nvidia

Au-delà du jeu, Nvidia vise également les automobiles et leurs ordinateurs de bord ; la puissance de calcul graphique est vraiment importante pour le futur des automobiles selon J-H Huang. ON imagine qu’il fait allusion aux systèmes de vision électronique permettant de concevoir des voitures autonomes : aujourd’hui à l’état de prototypes bardés de capteurs et d’ordinateurs conventionnels, ces voitures intelligentes auront besoin de puces spécialisées peu onéreuses. En attendant, le marché de la voiture connectée est en train de décoller et Nvidia en profite : le nouvel Audi TT utilise deux SoC Tegra 3 pour son ordinateur de bord.