Accueil » Actualité » Les SoC NVDIA émulent les CPU x86

Les SoC NVDIA émulent les CPU x86

Image 1 : Les SoC NVDIA émulent les CPU x86

NVIDIA serait en train de développer un nouveau SoC pour concurrencer l’Atom sur le marché des tablettes. La firme ferait appel pour cela aux technologies de code-morphing développées par Transmeta.

Le problème de NVIDIA

Force est de constater que le Tegra de NVIDIA ne remporte pas le succès escompté. Il reste loin derrière les géants de l’industrie comme Texas Instrument ou Qualcomm. En utilisant la technologie de code morphing de Transmeta, la puce de NVIDIA pourrait répliquer le comportement d’un processeur x86, concurrençant ainsi le SoC d’Intel.

Une réponse risquée

Si pour l’instant les acteurs de cette histoire se refusent à tout commentaire, l’idée n’est pas impossible. Transmeta et NVIDIA ont déjà des partenariats, ce qui tend à renforcer la probabilité d’un échange technologique entre les deux sociétés. Par contre, on se souvient que les processeurs Crusoe et Efficeon de Transmeta, qui reposaient sur ce code morphing, ont largement échoué. En effet, si l’idée d’avoir une puce pouvant faire tourner n’importe quel OS, en raison de sa compatibilité avec l’architecture ARM et x86, est intéressante, les performances étaient largement en deçà d’un CPU x86 natif et NVIDIA court le risque de rester une fois de plus dans l’ombre de ses concurrents. D’un autre côté, la firme sait qu’elle ne pourra pas continuer à vendre seulement des GPU pendant encore très longtemps (cf. « 4 portables sur 5 utiliseront un APU en 2014 »).