Accueil » Dossier » Les SSD accélèrent-ils les jeux ? » Page 13

Les SSD accélèrent-ils les jeux ?

1 : Introduction 2 : Configuration du test 3 : Battlefield 3 : lancement 4 : Battlefield 3 : chargement des niveaux 5 : Battlefield 3 : gameplay 6 : F1 2011 : lancement 7 : F1 2011 : chargement d’une course 8 : F1 2011 : gameplay 9 : Rift : lancement 10 : Rift : chargement des royaumes 11 : Rift : gameplay 12 : SSD contre disque dur 14 : Conclusion

Quid de la répercussion sur le nombre d’ips ?

Image 1 : Les SSD accélèrent-ils les jeux ?

On pourrait être tenté de croire qu’un SSD améliore le nombre d’ips, ce qui n’est pas le cas. Ce fait est toutefois assez difficile à prouver du fait que l’on ne joue pas exactement de la même manière d’une partie à l’autre, sachant que l’on ne peut pas non plus s’appuyer sur les scènes cinématiques vu qu’elles sont pré-rendues. Il faut donc trouver des séquences de jeu reproductibles : dans le cas de Battlefield 3, c’est par exemple au tout début du niveau Going Hunting lorsque Hawkins va vers son F-18 Hornet.

Image 2 : Les SSD accélèrent-ils les jeux ?

Nous avons finalement retenu l’introduction de la mission Thunder Run pour comparer disque dur et SSD vu que la scène est plus exigeante techniquement parlant. Ceci se traduit par une activité E/S plus importante ainsi qu’un plus grand nombre de textures chargées depuis le périphérique de stockage.

Image 3 : Les SSD accélèrent-ils les jeux ?

Ce benchmark ne vient que confirmer ce que l’on savait déjà : les SSD n’améliorent pas le nombre d’ips. Concrètement, les données sont lues depuis le périphérique de stockage avant de passer en mémoire, or c’est seulement après que l’on mesure le nombre d’ips.

Au-delà des temps de chargement, quel est donc l’intérêt d’un SSD pour jouer ? S’ils n’augmentent pas le nombre d’ips, les SSD ont la capacité à maintenir des débits très élevés quand bien même le nombre de commandes en file d’attente baisse. Il en résulte que les SSD ne sont pas touchés par cet effet de micro-coupures que l’on voit souvent avec les disques durs, le meilleur exemple pour illustrer ce phénomène étant de lancer une analyse anti-virus en tâche de fond.

Image 4 : Les SSD accélèrent-ils les jeux ?

Dans le cas d’un SSD, l’analyse sera terminée avant que l’on ne commence à jouer alors que le même processus nécessite facilement 20 à 30 minutes sur un disque dur. Il en résulte des micro-coupures qui ne permettent plus au jeu d’être fluide vu que le système attend que le disque dur ait finit de lire ou écrire des informations.

Les performances d’un SSD et d’un disque dur seront les mêmes entre les micro-coupures, mais ces dernières font chuter le nombre d’ips moyen : avec une analyse sous Norton Internet Security 2012 en tâche de fond, on passe ainsi de 59,6 à 53,5 ips dans Battlefield 3 (mode Ultra, GTX 580).

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Configuration du test
  3. Battlefield 3 : lancement
  4. Battlefield 3 : chargement des niveaux
  5. Battlefield 3 : gameplay
  6. F1 2011 : lancement
  7. F1 2011 : chargement d’une course
  8. F1 2011 : gameplay
  9. Rift : lancement
  10. Rift : chargement des royaumes
  11. Rift : gameplay
  12. SSD contre disque dur
  13. Quid de la répercussion sur le nombre d’ips ?
  14. Conclusion