Accueil » Actualité » Les USA interdisent à Intel et NVIDIA de vendre à la Chine leurs puces pour supercalculateurs

Les USA interdisent à Intel et NVIDIA de vendre à la Chine leurs puces pour supercalculateurs

Image 1 : Les USA interdisent à Intel et NVIDIA de vendre à la Chine leurs puces pour supercalculateursLes intérêts nationaux de la sécurité américaine : voici l’argument utilisé par le gouvernement américain pour refuser la vente à la Chine de puces d’Intel et NVIDIA destinées à des supercalculateurs installés dans quatre centres chinois (en particulier celui du National University of Defense Technology à Changsha ou le National Supercomputing Center de Guangzhou).

Le Département du Commerce a en effet estimé que les supercalculateurs Tianhe-1A et Tianhe-2, équipés entre autres de processeurs Xeon E5 et de chipsets NVIDIA, étaient utilisés dans le cadre de simulations d’explosions nucléaires, sans fournir plus de détails. L’interdiction administrative date du 18 février dernier, mais l’information n’a été rendue publique que récemment.

La décision des autorités américaines peut sembler surprenante étant donné que ces centres chinois – l’interdiction ne concerne en effet pas la Chine entière – pourront toujours s’approvisionner indirectement en processeurs Intel et puces NVIDIA. Cela risque également d’augmenter à court terme les efforts et les investissements de la Chine destinés à mettre au point et améliorer ses propres processeurs pour supercalculateurs…