Accueil » Actualité » Les Xeon 45 nm d’Intel avancés pour 2007

Les Xeon 45 nm d’Intel avancés pour 2007

Intel vient d’annoncer qu’il avançait la sortie de ses processeurs Xeon gravés en 45 nm. Initialement prévus pour le début 2008, ils sortiront dans le courant du second semestre de cette année. Bâti sur le core Penryn, les Xeon Harpertown (45 nm – quad core) et Wolfdale (45 nm – dual core) ne seront pas seuls. En effet, les versions Desktop en 45 nm de Santa Clara, devrait faire leurs débuts en 2007, mais ne devraient être disponible en masse qu’à partir de 2008. Il semblerait donc que seuls les processeurs gravés en 45 nm pour ordinateurs portables soient prévus pour 2008.

La carte Joker d’Intel

Le père des Core 2 Duo confirme aussi que les nouveaux Xeon utiliseront la même plateforme que les Xeon 5×00. Une nouvelle plateforme sera néanmoins nécessaire pour faire tourner les Nehalem, la prochaine génération de Xeon en 45 nm prévue pour 2008. Dans notre actualité « L’AMD Barcelona inquiète Intel », nous mentionnions le fait que pour qu’Intel puisse répondre aux 40 % de gain de performances annoncé pour le Barcelona, il fallait que le fondeur avance la sortie de Hapertown. C’est aujourd’hui chose faite et on pense que cela est largement dû au peu de problèmes rencontrés lors du passage à cette nouvelle finesse de gravure (cf. « Les premiers Intel Penryn tournent déjà ! »).

Penryn

Le coeur Penryn est bâti sur la même architecture que les Conroe. Il s’agit d’un die-shrink, soit un modèle réduit du coeur existant. La réduction de taille du Penryn est obtenue grâce à une finesse de gravure de 45 nm, au lieu de 65 nm pour les Conroe. Cette nouvelle étape vers des circuits toujours plus denses, a été franchie grâce à l’emploi de transistors à grille métallique (metal gate) et à isolants à haute constante diélectrique (high-k). L’association de ces deux nouveaux matériaux permet de réduire d’un facteur 5 les fuites de courant au travers du transistor (entre la source et le drain) et d’un facteur 10 les fuites de courant au travers de l’isolant, et donc de réduire la consommation globale du processeur.