Accueil » Actualité » L’Europe accuse Qualcomm d’abus de position dominante

L’Europe accuse Qualcomm d’abus de position dominante

Image 1 : L'Europe accuse Qualcomm d'abus de position dominantePuce Snapdragon

L’Europe accuse Qualcomm d’abus de position dominante sur le marché des puces mobiles en offrant ses puces à des prix inférieurs aux coûts de fabrication et en s’assurant que certains clients n’utilisent que ses puces grâce à des prix défiant toute concurrence. L’Américain s’est fendu d’un email qu’il a envoyé à la presse pour dire qu’il était content de pouvoir répondre à ces accusations et qu’il avait toujours respecté les lois européennes sur la concurrence. On se souvient qu’en début d’année, la firme avait été condamnée à une amende de près d’un milliard de dollars pour avoir lié la vente de brevets non essentiels avec les licences 3G et 4G qu’il propose (cf. « La Chine inflige 863 millions d’euros d’amende à Qualcomm »).