Accueil » Actualité » L’Europe n’est toujours pas satisfaite avec Google

L’Europe n’est toujours pas satisfaite avec Google

Image 1 : L'Europe n'est toujours pas satisfaite avec GoogleEuropeJoaquin Almunia, vice-président de la Commission européenne et commissaire à la concurrence, a fait savoir que l’Europe n’était pas satisfaite avec les dernières propositions de Google destinées à remédier à ce qui est aujourd’hui perçu comme un abus de position dominante causé par ses pratiques commerciales favorisant ses publicités sur son moteur de recherche.

La patience des commissaires européens montre-t-elle ses limites?

Pour mémoire, l’Europe a entamé une procédure en 2010 portant sur les pratiques anticoncurrentielles du moteur de recherche de la firme américaine (cf. « La Commission européenne aurait des problèmes avec Google »). En décembre 2013, la Commission a fait savoir que Google avait intérêt à proposer des solutions pour pallier ces problèmes s’il ne voulait pas un procès (cf. « L’Europe rejette les propositions de Google »). Après un va-et-vient qui a duré une bonne partie du premier semestre de cette année, M. Almunia explique que les propositions que Google a faites sont toujours insuffisantes et qu’il commence à s’impatienter. Il semble indiquer dans un discours publié sur le site de l’Union que les commissaires sont près à entamer les procédures qui mènerait à un procès.