Accueil » Actualité » L’Europe porterait plainte contre Google

L’Europe porterait plainte contre Google

Image 1 : L'Europe porterait plainte contre GoogleEurope

Le Wall Street Journal affirme que la Commission européenne va officiellement accuser Google d’abus de position dominante après une enquête sur les pratiques commerciales liées à son moteur de recherche qui aura duré cinq ans et qui a été initiée suite à une plainte de Microsoft, entre autres (cf. « Microsoft accuse Google d’abus de position dominante »). Une fois le chef d’accusation officiellement énoncé, un long processus judiciaire va se mettre en place. Il pourrait résulter en une amende qui pourrait atteindre 6 milliards de dollars (5,5 milliards d’euros), soit 10 % du chiffre d’affaires annuel de la société l’an dernier.

Politique et abus de position dominante

La Commission a plusieurs fois demandé à Google de proposer des solutions pour remédier aux problèmes qu’elle a mis en avant (cf. « L’Europe rejette les propositions de Google ») et à chaque fois, les commissaires ont été déçus par ce que proposait la firme américaine (cf. « L’Europe n’est toujours pas satisfaite avec Google »). Des rumeurs affirme que l’Europe voudrait scinder Google en deux. Ce serait une sentence assez exceptionnelle, mais non sans fondement. Cette plainte formelle serait aussi un symbole de l’arrivée de Margrethe Vestager à la tête de la Commission. Autant ses prédécesseurs ont tenté la voie de la négociation, autant elle se fera un nom en traînant Google dans un procès qui sera hautement médiatisé. Google continue quant à lui de nier avoir eu des agissements illégaux.