Accueil » Actualité » Lexmark abandonne les imprimantes à jet d’encre

Lexmark abandonne les imprimantes à jet d’encre

Image 1 : Lexmark abandonne les imprimantes à jet d'encreLexmark vient d’annoncer qu’il abandonnait le marché des imprimantes à jet d’encre dans le cadre d’un plan de restructuration qui devrait lui permettre d’économiser 95 millions de dollars (76 millions d’euros) et se concentrer sur les imprimantes lasers. Cela signifiera aussi le licenciement de 1 700 employés (13 % de sa masse salariale), la fermeture d’une usine aux Philippines d’ici 2015 et la vente de brevets.

La fin d’une époque

Federico De Silva explique que l’iPad est une des raisons pour lesquels les consommateurs n’impriment plus, selon les propos rapportés par Associated Press. Lexmark justifie principalement sa décision par des résultats catastrophiques. Le chiffre d’affaire de sa division jet d’encre a perdu 66 % durant la première moitié de cette année. Ce plan de restructuration s’ajoute aux 625 licenciements qui ont déjà eu lieu en 2012.

Une restructuration que l’on voyait venir

La baisse de la division jet d’encre de Lexmark dure depuis quelques années. Il avait licencié en France en 2006 (cf. « Lexmark va licencier en France »). En 2010, il avait lancé le concept des cartouches à 5 $ (4 €) (cf. « Des cartouches à 5 $ chez Lexmark ») et porté plainte contre les fabricants de modèles non officiels (cf. « Lexmark et la fin des cartouches compatibles »). Ces mesures n’ont pas réussi à changer la mauvaise réputation de ses imprimantes qui ont en plus souffert d’un marché en déclin.