Accueil » Actualité » L’Exynos 5 fonctionne

L’Exynos 5 fonctionne

Image 1 : L'Exynos 5 fonctionne

Si une version 32 nm de l’Exynos 4 devrait être livrée prochainement, Samsung parle aussi de l’Exynos 5. L’Exynos 3 (alias Hummingbird) était basé sur un Cortex A8, l’Exynos 4 utilise le core Cortex A9 et l’Exynos 5 devrait utiliser le core Cortex A15 d’ARM.

Samsung a donc réussi à produire une puce utilisable basée sur le Cortex A15, quelques mois après Texas Instruments, qui a montré un OMAP5 (basé lui aussi sur le Cortex A15) au MWC de Barcelone. Le Cortex A15 est la prochaine génération de CPU ARM : plus rapide que le Cortex A9, il est capable de prendre en charge plus de 4 Go de RAM. Même si le processeur lui-même est 32 bits, ARM a intégré une gestion de la mémoire sur 40 bits, à la manière du PAE des processeurs Intel : la mémoire est segmentée et chaque application peut avoir accès à 4 Go de RAM au maximum. 

En plus d’une efficacité supérieure, le Cortex A15 devrait aussi gagner en fréquence : ARM parle de 2,5 GHz dans le meilleur des cas (quand il n’y a pas de contraintes de consommation) et les puces intégrées dans les smartphones et les tablettes devraient s’approcher de 2 GHz avec deux ou quatre cores. Notons que Samsung va utiliser son procédé de gravure en 32 nm, qui est aussi prévu pour la version à quatre cores de l’Exynos 4 — attendu dans le Galaxy S 3 — ainsi que dans l’Apple TV et l’iPad 2 d’Apple.

Notons que la partie graphique du SoC n’est pas connue, mais on peut supposer que Samsung va intégrer un GPU de chez ARM, a priori le Mali-T604.