Accueil » Test » LG 34UM95 : test d’un moniteur 34″ 3440×1440 » Page 6

LG 34UM95 : test d’un moniteur 34″ 3440×1440

1 : Introduction 2 : Emballage, dimensions et accessoires 3 : Interface utilisateur et calibration 4 : Configuration du test 5 : Luminosité et contraste 7 : Couleurs et gamut 8 : Angles de vue et uniformité 9 : Réactivité, Input lag et ressenti à l’utilisation 10 : Conclusion

Echelle de gris et gamma

La plupart des moniteurs actuels, a fortiori les plus récents, affichent une excellente échelle de gris d’origine. Il est important que le blanc reste neutre quel que soit le niveau de luminosité. L’échelle des gris influe sur la colorimétrie au niveau des couleurs secondaires, à savoir cyan, magenta et jaune. Vu que le gestionnaire de couleurs du 34UM95 ne permet pas de régler toutes les erreurs de gamut, la justesse de l’échelle de gris est essentielle.

Image 1 : LG 34UM95 : test d'un moniteur 34" 3440x1440

Le 34UM95 propose le mode d’image Perso. par défaut, ce qui se traduit par une échelle de gris non calibrée légèrement trop froide. La dérive est à peine visible et ne se manifeste qu’à 70 et 80 %, ce qui nous fait dire que les performances d’origine sont très clairement au-dessus de la moyenne.

Pour peu que l’on ne soit pas en mesure de calibrer cet écran, nous recommandons plutôt le mode Photo.

Image 2 : LG 34UM95 : test d'un moniteur 34" 3440x1440

Comme nous avons pu le voir, le mode Photo propose une luminosité légèrement meilleure que le mode Perso. , tout en sachant que l’échelle de gris se vaut d’un mode à l’autre. On garde alors accès au réglage de la luminosité, mais il est impossible de modifier le contraste ou les couleurs. Les dérives sont visibles de 70 à 100 % et se manifestent par une légère teinte verte. Ceci étant dit, nous considérons encore ces résultats comme étant supérieurs à la moyenne.

Voici le résultat après calibration :

Image 3 : LG 34UM95 : test d'un moniteur 34" 3440x1440

C’est donc en calibrant le mode Perso. que l’on parvient à la meilleure échelle de gris possible. Cependant, cette fidélité se paye par une baisse du contraste de 20 %, ce qui en poussera certains à laisser les curseurs RGB et/ou contraste à leur position d’origine pour ne régler que la luminosité en fonction de leurs désirs. Dans un cas comme dans l’autre, nous pensons que les résultats ne décevront pas.

Voici comment le moniteur coréen se situe par rapport à notre panel de test :

Image 4 : LG 34UM95 : test d'un moniteur 34" 3440x1440

Un Delta E moyen de 2,37 est largement en dessous de ce que le grand public peut discerner à l’œil nu, sachant que la plupart des niveaux de luminosité n’accusent aucune dérive. Lorsque c’est le cas, il faut des yeux avertis pour s’en rendre compte.

Après calibration, le 34UM95 est au même niveau que bon nombre de moniteurs destinés aux professionnels.

Image 5 : LG 34UM95 : test d'un moniteur 34" 3440x1440

Difficile de trouver un moniteur avec un résultat encore plus fidèle que celui de LG. Il nous semble que cet excellent résultat vaut bien la perte de contraste à laquelle il faut consentir pour l’atteindre. A défaut d’avoir pu tester la routine de calibration automatique du moniteur, nous ne pouvons pas affirmer qu’il est impossible d’arriver à de meilleurs résultats. Ceci étant dit, on n’arriverait pas à faire la différence à l’œil nu si tel était le cas.

Gamma

Derrière le gamma se cache la mesure des niveaux de luminance pour chaque variation de la luminosité, de 0 à 100 %. Cette notion est particulièrement importante puisqu’un mauvais gamma peut se traduire par une image dont le détail souffre ou subit un phénomène de délavage, ce qui la rend plate ou terne. Un gamma satisfaisant produit au contraire une impression de 3D, plus profonde et plus incisive. En parallèle, l’image d’un moniteur proposant un fort contraste peut souffrir à cause d’un mauvais gamma.

Sur les graphiques ci-dessous, la courbe jaune représente un gamma de 2,2, valeur considérée comme standard pour la télévision, les films et l’imagerie. Il s’agit donc de la cible.

Le LG 34UM95 propose trois profils pour le gamma, sachant que tous les graphiques que nous publions aujourd’hui ont été obtenus avec le profil Gamma 1 compte tenu des résultats obtenus. Voyons maintenant les différences entre les modes Perso. et Photo, ainsi que les conséquences du niveau de noir.

Image 6 : LG 34UM95 : test d'un moniteur 34" 3440x1440

A défaut de pouvoir régler le gamma en mode Photo, il faut se contenter de la courbe ci-dessus. Plus on se rapproche de 90 % de luminosité et plus la dérive s’accentue. En conditions d’utilisation réelles, l’image manque de profondeur par rapport à ce que propose un écran avec une bonne courbe de gamma.

Avec le profil Perso., il est possible de définir le niveau de noir sur Haut ou Bas.

Image 7 : LG 34UM95 : test d'un moniteur 34" 3440x1440

Les différences sont assez faibles, mais on note qu’avec un réglage Haut, la courbe est systématiquement en dessous de la valeur idéale (2,2). A 90 %, la dérive plafonne à 4,1 cd/m2, ce qui est à peine visible.

La qualité d’image nous semble meilleure avec le réglage Bas :

Image 8 : LG 34UM95 : test d'un moniteur 34" 3440x1440

Les écarts semblent ténus, mais on voit vraiment la différence en conditions d’utilisation réelles. L’image est un peu trop sombre dans un premier temps pour devenir un peu trop claire passé les 40 %, sachant que la dérive maximale correspond maintenant à 3 cd/m2.

Comparons à nouveau le moniteur au panel de test :

Image 9 : LG 34UM95 : test d'un moniteur 34" 3440x1440

La moyenne est à environ 0,27. Le LG 34UM95 ne propose donc pas la meilleure courbe de gamma que l’on ait vu jusqu’ici, mais il se situe dans la moyenne.

Nous calculons ensuite la dérive du gamma, simplement exprimée en pourcentage par rapport à la valeur cible de 2,2.

Image 10 : LG 34UM95 : test d'un moniteur 34" 3440x1440

Le 34UM95 affiche une dérive nettement meilleure que la moyenne. Comme évoqué plus tôt, c’est avec le profil Gamma 1 et un niveau de noir Bas que l’on arrive aux meilleurs résultats en termes de gamma.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Emballage, dimensions et accessoires
  3. Interface utilisateur et calibration
  4. Configuration du test
  5. Luminosité et contraste
  6. Echelle de gris et gamma
  7. Couleurs et gamut
  8. Angles de vue et uniformité
  9. Réactivité, Input lag et ressenti à l’utilisation
  10. Conclusion