Accueil » Test » LG 34UM95 : test d’un moniteur 34″ 3440×1440 » Page 9

LG 34UM95 : test d’un moniteur 34″ 3440×1440

1 : Introduction 2 : Emballage, dimensions et accessoires 3 : Interface utilisateur et calibration 4 : Configuration du test 5 : Luminosité et contraste 6 : Echelle de gris et gamma 7 : Couleurs et gamut 8 : Angles de vue et uniformité 10 : Conclusion

Réactivité, Input lag et ressenti à l’utilisation

Les tests qui suivent sont réalisés à l’aide d’une caméra filmant à 1000 i/s. L’analyse de la vidéo image par image nous permet de connaitre avec certitude le délai nécessaire pour qu’un moniteur passe d’une image complètement noire à une image complètement blanche.

Le générateur de mires est positionné à la base de chaque moniteur de manière à ce que la caméra puisse capturer le moment précis où les LED s’allument, indiquant qu’un signal vidéo est reçu par l’écran. Ce positionnement permet donc de mesurer facilement le délai nécessaire pour afficher une mire complète à partir du moment où la mire a été lancée. Outre sa précision, cette méthode est aisément reproductible et facilite donc d’autant plus les comparaisons.

Voici l’installation en image.

Image 1 : LG 34UM95 : test d'un moniteur 34" 3440x1440

La zone grise sur l’écran de l’APN est la base de la vidéo utilisée pour le test. En bas du même écran on devine des diodes vertes sur le fond noir qui sont celles du générateur de mires. Ces dernières sont affichées puis désactivées à cinq reprises afin que l’on puisse en calculer une moyenne.

Image 2 : LG 34UM95 : test d'un moniteur 34" 3440x1440

Les 25 ms mesurées constituent un résultat caractéristique pour la quasi-totalité des écrans IPS que nous avons pu tester. Jusqu’à preuve du contraire, il semble que cette technologie n’ait pas fait de progrès significatifs pour ce qui est du temps de réponse des pixels.

Image 3 : LG 34UM95 : test d'un moniteur 34" 3440x1440

On ira probablement chercher son bonheur ailleurs si l’on joue aux FPS en ligne, mais à l’échelle des écrans IPS 60 Hz, le 34UM95 affiche un bon comportement au point qu’il faut regarder les écrans TN pour voir de meilleures performances. Il s’agit donc d’un des écrans les plus réactifs que l’on ait pu tester parmi les moniteurs IPS.

Ressenti à l’utilisation

Image 4 : LG 34UM95 : test d'un moniteur 34" 3440x1440

Avec une telle surface d’écran, LG a eu le bon sens d’inclure un programme permettant de définir automatiquement la taille des fenêtres (compatible PC et Mac) au sein de zones que l’on peut définir. Le visuel ci-dessus montre par exemple une configuration à quatre fenêtres, sachant que les possibilités sont assez riches comme on peut le voir ci-dessous.

Image 5 : LG 34UM95 : test d'un moniteur 34" 3440x1440

Une fois le nombre et le positionnement des zones définis, une fenêtre déplacée sur l’une de ces zones s’ajuste automatiquement pour la remplir, ce qui permet d’organiser très rapidement ses applications.

Avec ou sans ce gestionnaire de fenêtres, le LG 34UM95 est un plaisir à utiliser. Rappelons que par rapport à un moniteur QHD, l’écran de LG offre 7,75 pouces de plus dans la largeur tout en proposant la même hauteur.

Pour ce qui est des jeux, le 34UM95 est certes incapable de proposer la même expérience que trois moniteurs 24 pouces en Eyefinity/Surround, mais l’immersion qu’il procure est déjà suffisante pour la grande majorité d’entre nous. A environ 80 cm de distance, les bords de l’écran correspondent presque aux limites de notre vision périphérique. Nous nous sommes surpris à légèrement tourner la tête dans des jeux rapides lorsque l’action évolue sur le plan horizontal. Sur le plan vertical, nous n’imaginons pas pouvoir profiter d’un écran plus grand, sachant qu’il s’agit bien entendu d’une impression subjective.

Il nous semble donc que la diagonale de 34 pouces est idéale pour un unique moniteur ultra-wide. Etant donné que la densité des pixels est identique à ce que propose un écran QHD (109 PPI), il n’y a pas de différences au niveau de la taille des polices ou encore de la définition perçue.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Emballage, dimensions et accessoires
  3. Interface utilisateur et calibration
  4. Configuration du test
  5. Luminosité et contraste
  6. Echelle de gris et gamma
  7. Couleurs et gamut
  8. Angles de vue et uniformité
  9. Réactivité, Input lag et ressenti à l’utilisation
  10. Conclusion