Accueil » Test » Lian-Li PC-CK101 : attention au départ » Page 2

Lian-Li PC-CK101 : attention au départ

1 : Introduction 3 : Alimentation et câblage 4 : Où se cache le périphérique optique ? 5 : Installation du SSD 6 : La ventilation, revue et corrigée 7 : Carte mère et processeur n°1 : jusqu’aux limites du boitier 8 : Carte mère et processeur n°2 : des choix plus adaptés 9 : Cette locomotive doit rouler ! 10 : Installation du module de propulsion 11 : Moteur : alimentation et interrupteur 12 : Place au sans-fil 13 : Audio et vidéo sans fil 14 : Un produit de niche franchement réussi

Emballage et contenu

Le carton d’emballage semble très compact et pourtant, tout le nécessaire est bien là (à vrai dire il y a même un peu d’espace libre). Il apparait très rapidement que la locomotive tient du successeur modèle réduit des trains à vapeur de l’époque.

Image 1 : Lian-Li PC-CK101 : attention au départ

Un bon point mérite d’être souligné au niveau de l’emballage : plutôt que d’opter pour du polystyrène qui a une fâcheuse propension à s’émietter, Lian Li a choisi d’associer polyuréthane et carton. Outre la locomotive, on trouve un segment de rail support mesurant 51 cm, un guide utilisateur minimaliste sous la forme d’une feuille repliée, une visserie abondante, des patins anti-vibrations pour le disque dur, un support pour la locomotive et même un petit haut-parleur piézoélectrique.

Image 2 : Lian-Li PC-CK101 : attention au départ

Le train, composé d’une locomotive et son tender, est déjà assemblé. Tout le reste est emballé en petits sachets plastique.

Image 3 : Lian-Li PC-CK101 : attention au départ

Image 4 : Lian-Li PC-CK101 : attention au départ

Pour ce qui est de l’emballage comme des accessoires, rien ne différencie le PC-CK101 des modèles plus classiques … ou presque : compte tenu de la multitude de petites surfaces et de leur revêtement, mieux vaut prendre le plus grand soin du boitier de Lian Li au déballage puis au montage.

Image 5 : Lian-Li PC-CK101 : attention au départ

On peut se simplifier la vie en posant tout simplement le boitier sur un coussin ou une couette : après 3 cycles montage/démontage, le train n’avait souffert d’aucune rayure sur la surface métallique ou les parois en acrylique. Concrètement, nous avons essayé deux cartes mères différentes puis le kit de motorisation, ce qui nous a obligés à changer l’emplacement plusieurs composants. Avant d’en arriver là, voyons tout d’abord l’alimentation.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Emballage et contenu
  3. Alimentation et câblage
  4. Où se cache le périphérique optique ?
  5. Installation du SSD
  6. La ventilation, revue et corrigée
  7. Carte mère et processeur n°1 : jusqu’aux limites du boitier
  8. Carte mère et processeur n°2 : des choix plus adaptés
  9. Cette locomotive doit rouler !
  10. Installation du module de propulsion
  11. Moteur : alimentation et interrupteur
  12. Place au sans-fil
  13. Audio et vidéo sans fil
  14. Un produit de niche franchement réussi