Accueil » Test » Lian-Li PC-CK101 : attention au départ » Page 3

Lian-Li PC-CK101 : attention au départ

1 : Introduction 2 : Emballage et contenu 4 : Où se cache le périphérique optique ? 5 : Installation du SSD 6 : La ventilation, revue et corrigée 7 : Carte mère et processeur n°1 : jusqu’aux limites du boitier 8 : Carte mère et processeur n°2 : des choix plus adaptés 9 : Cette locomotive doit rouler ! 10 : Installation du module de propulsion 11 : Moteur : alimentation et interrupteur 12 : Place au sans-fil 13 : Audio et vidéo sans fil 14 : Un produit de niche franchement réussi

Alimentation et câblage

Le PC-CK101 embarque une alimentation de 300 Watts fabriquée par FSP, laquelle se situe dans la cabine de la locomotive. FSP est un OEM sérieux, ce qui n’empêche pas l’alimentation d’être largement surdimensionnée par rapport aux configurations que le boitier peut accueillir étant donné qu’il n’y a pas la place pour une carte graphique. Il nous aurait donc semblé plus judicieux d’opter pour une Pico alimentation avec transformateur externe : cette association serait certes trop légère pour un Core i7-3770K accompagné d’une carte mère Z77, mais on imagine mal qui que ce soit (à part nous) mettre une configuration taillée pour l’overclocking dans un boitier aussi compact.

Image 1 : Lian-Li PC-CK101 : attention au départ

A condition de choisir une carte mère compatible, l’alimentation respecte la directive européenne EuP avec 0,5 Watt à l’arrêt. En outre, la FSP300-60GHS a passé avec succès plusieurs tests de court-circuit et surcharges tout en se montrant très silencieuse en toutes circonstances. Ceci s’explique notamment par son ventilateur thermorégulé, un choix qui mérite d’être salué compte tenu du format de l’alimentation.


FSP300-60GHS
Tensions d’alimentation
90 à 264 V/AC
4,5-2,5 A
50-60 Hz
Output Spec
3,3 V + 5 V =  125 Watts max.
12 V1 + 12 V2 = 264 Watts (22 A) max.
Puissance combinée maximale : 300 Watts
Connecteurs
Prise ATX 24 broches
Connecteur CPU 4 broches 12 Volts
1 x câble PATA (4 prises Molex, 1 branchement disquette)
2 x câbles SATA (2 prises)

Les câbles ne bénéficient pas de gaines tressées, ce qui nous semble plutôt être un avantage vu le caractère exigu du boitier : une plus grande rigidité compliquerait leur agencement. Il n’y a donc aucune raison de remplacer l’alimentation fournie malgré son caractère surdimensionné.

Image 2 : Lian-Li PC-CK101 : attention au départ

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Emballage et contenu
  3. Alimentation et câblage
  4. Où se cache le périphérique optique ?
  5. Installation du SSD
  6. La ventilation, revue et corrigée
  7. Carte mère et processeur n°1 : jusqu’aux limites du boitier
  8. Carte mère et processeur n°2 : des choix plus adaptés
  9. Cette locomotive doit rouler !
  10. Installation du module de propulsion
  11. Moteur : alimentation et interrupteur
  12. Place au sans-fil
  13. Audio et vidéo sans fil
  14. Un produit de niche franchement réussi