Accueil » Test » Lian-Li PC-CK101 : attention au départ » Page 7

Lian-Li PC-CK101 : attention au départ

1 : Introduction 2 : Emballage et contenu 3 : Alimentation et câblage 4 : Où se cache le périphérique optique ? 5 : Installation du SSD 6 : La ventilation, revue et corrigée 8 : Carte mère et processeur n°2 : des choix plus adaptés 9 : Cette locomotive doit rouler ! 10 : Installation du module de propulsion 11 : Moteur : alimentation et interrupteur 12 : Place au sans-fil 13 : Audio et vidéo sans fil 14 : Un produit de niche franchement réussi

Carte mère et processeur n°1 : jusqu’aux limites du boitier

Pour un PC de jeu accessible, on aurait probablement économisé sur le processeur pour acheter une vraie carte graphique, laquelle n’aurait jamais pu trouver sa place avec le PC-CK101. Nous sommes parfaitement conscients du fait qu’un Core i7-3770K constitue un choix démesuré par rapport au boitier, mais il nous a semblé nécessaire d’évaluer les limites thermiques de ce dernier.

Image 1 : Lian-Li PC-CK101 : attention au départ

Comme son nom l’indique, la H77-ITX Wi-Fi de Zotac permet de se passer de câble Ethernet.

Image 2 : Lian-Li PC-CK101 : attention au départ

Le boîtier comme la carte mère nécessitent que l’on reste raisonnable pour ce qui est du dissipateur CPU.

Sur la photo ci-dessous, on peut voir l’intérieur du tender. Nous recommandons vivement de démonter le ventilateur avant d’installer la carte mère, étant donné l’accès à divers branchements s’en trouve ainsi facilité comme c’était le cas avec notre Zotac.

Image 3 : Lian-Li PC-CK101 : attention au départ

Le tender ne fait que quelques centimètres de plus en hauteur que la plaque E/S. Cette dernière a fini par se mettre en place, mais il aura fallu exercer une force inhabituelle.

Image 4 : Lian-Li PC-CK101 : attention au départ

Les entretoises sont déjà installées et proposent des pas de vis parfaits, ce dont nous avons pu nous assurer après trois assemblages successifs.

Image 5 : Lian-Li PC-CK101 : attention au départ

Les tests ont montré que le Core i7-3770K poussait le Scythe Big Shuriken rev. 2 dans ses derniers retranchements, tout particulièrement avec une charge CPU maximale. Sans aller jusque-là, il est évident que la marge d’overclocking est quasi nulle. Concrètement, notre ventilateur Noiseblocker eLoop a bien aidé le dissipateur puisque la température CPU n’a jamais dépassé 72°C après 1h sous LinX avec une température ambiante de 22°C. A titre de comparaison, nous avons relevé 74°C avec le ventilateur d’origine, ce qui nous semble encore tolérable.

Malheureusement, le Big Shuriken est trop bruyant à pleine charge, ce qui nous a poussés à changer de processeur et de carte mère.

Image 6 : Lian-Li PC-CK101 : attention au départ

Après avoir mis les limites du boitier en évidence, nous avons donc choisi une configuration plus adaptée que l’on verra sur la page suivante.

Image 7 : Lian-Li PC-CK101 : attention au départ

On peut voir immédiatement que le câble USB est tout juste assez long pour être branché tout en collant au dissipateur. Certes, le positionnement de la prise USB n’est pas le même sur toutes les cartes mères, mais Lian Li devrait rallonger ce câble d’une dizaine de centimètres ne serait-ce que pour mieux le ranger.

Image 8 : Lian-Li PC-CK101 : attention au départ

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Emballage et contenu
  3. Alimentation et câblage
  4. Où se cache le périphérique optique ?
  5. Installation du SSD
  6. La ventilation, revue et corrigée
  7. Carte mère et processeur n°1 : jusqu’aux limites du boitier
  8. Carte mère et processeur n°2 : des choix plus adaptés
  9. Cette locomotive doit rouler !
  10. Installation du module de propulsion
  11. Moteur : alimentation et interrupteur
  12. Place au sans-fil
  13. Audio et vidéo sans fil
  14. Un produit de niche franchement réussi