Accueil » Actualité » Libratus : une IA humilie les humains au poker grâce au bluff

Libratus : une IA humilie les humains au poker grâce au bluff

« Il dit qu’il a plus de genou. »

Image 1 : Libratus : une IA humilie les humains au poker grâce au bluff

Les échecs, le jeu de Go et maintenant le Poker (dans sa variante à deux joueurs avec des relances illimitées : Head’s Up No-Limit Hold’em) : le nombre de domaines où l’intelligence artificielle surpasse l’être humain augmente de jour en jour, ou presque. Le tournoi de poker organisé par le Casino Rivers aux États-Unis sur 20 jours s’est achevé, et les quatre joueurs professionnels opposés à Libratus – l’intelligence artificielle conçue par l’université Carnegie Mellon – se sont fait dominer par la machine.

Une histoire de probabilités

Rappelons qu’il s’agit là d’une prouesse plus grande encore que celle réalisée par AlphaGo de Google : contrairement au jeu de Go, le Poker n’est pas une discipline à information complète, c’est à dire que les joueurs ne disposent pas de la totalité des informations et doivent donc faire appel à des probabilités (ou de l’intuition). L’apprentissage initial de Libratus a demandé 15 millions d’heures-coeur, mais l’IA a continué à apprendre au fil des parties, analysant ses propres erreurs et intégrant les mains de la journée le soir venu (grâce au supercalculateur Bridges de l’université de Pittsburgh).

Libratus n’est pas encore parfait, mais ses capacités ont toute de même été suffisantes pour rafler 1,7 millions de dollars en jetons à ses concurrents humains dans un jeu de stratégie et de bluff aux 10160 possibilités…