Accueil » Actualité » L’IEEE veut standardiser la nanoélectronique

L’IEEE veut standardiser la nanoélectronique

La nanoélectronique a de plus en plus le vent en poupe, mais reste malgré tout cantonnée à des usages expérimentaux pour le moment. Beaucoup de recherches sont en cours, mais tendent à être quelque peu dispersées.

Une réunion en vue d’une roadmap

C’est pourquoi l’IEEE (Institute of Electrical and Electronics Engineers) organise à New York le 18 mai prochain un groupe de travail de manière à publier une roadmap. Ce groupe est proche de la NanoBusiness Alliance, une association regroupant plusieurs protagonistes du secteur.

Jeter les bases d’un langage commun

Le premier et principal objectif de l’IEEE est de définir un langage commun dans le but d’échanger des données pouvant être reconnues par tous les acteurs du marché. Nathan Tinker, vice-président de l’alliance et coordinateur du groupe de travail, pense d’ailleurs que « la roadmap de l'IEEE va aider l'industrie à donner des priorités aux standards dont elle a besoin et à concentrer ses ressources ». Elle devrait d’ailleurs s’appuyer sur le récent standard IEEE 1650, définissant un environnement commun visant à reproduire des données électriques dans des nano tubes de carbone.

Premiers résultats à la fin de l’année

Les grandes lignes de la roadmap seront précisées en octobre et rendues publiques avant la fin de l’année 2006. De cette manière, le nanoélectronique prendra certainement une place de plus en plus rapidement dans nos ordinateurs pour en réduire petit à petit leur taille.