Accueil » Actualité » L’intelligence DeepMind dominera-t-elle Starcraft 2 ? Réponse d’un joueur coréen pro

L’intelligence DeepMind dominera-t-elle Starcraft 2 ? Réponse d’un joueur coréen pro

C’est la question la plus folle qu’on peut se poser actuellement : l’intelligence artificielle de Google parviendra-t-elle à apprendre assez bien pour détruire les humains sous Starcraft 2 ?

Google DeepMind dans Starcraft 2

Depuis l’annonce officielle d’hier, tout le monde se demande si l’intelligence artificielle de Google va pouvoir surpasser les meilleurs joueurs du monde à Starcraft 2. On parle ici des meilleurs coréens, que personne ne parvient à battre… excepté notre joueur français Stephano il y a quelques années ! Le journal Korea Times a demandé l’avis de Hong « YellOw » Jin-ho, l’un des meilleurs joueurs coréens du précédent Starcraft: Brood War, aujourd’hui à la retraite.

La micro pour DeepMind, la macro pour l’humain

Image 1 : L'intelligence DeepMind dominera-t-elle Starcraft 2 ? Réponse d'un joueur coréen proPour faire simple, Starcraft 2 se compose de deux principales disciplines de jeu qu’il faut combiner au mieux : la « micro », qui consiste à gérer ses unités avec un maximum de précision et de réactivité lors des confrontations, et la « macro », qui réside dans la prise de décision générale stratégique de production d’unités et de gestion de sa base.

Selon YellOw, « la chose la plus importante est la compétence du joueur pour gérer au mieux des centaines d’unités lors des batailles importantes. Les meilleurs joueurs ne peuvent pas les contrôler toutes en même temps, mais je pense qu’un programme informatique peut le faire, ce qui ferait une énorme différence face aux humains ».

Effectivement, on parle ici de « micro », et même si on impose à DeepMind un contrôle similaire à celui des humains (deux mains, un clavier, une souris), l’intelligence artificielle va pouvoir enchainer les ordres successifs avec une rapidité inégalable, et surtout une précision sans erreur, ce qui est le principal handicap des humains.

Côté « macro » en revanche, c’est une autre affaire, explique YellOw : « les joueurs doivent faire des centaines de décisions spontanées dans Starcraft, c’est là que l’ordinateur doit encore surpasser l’humain ». Contrairement au jeu de Go, qui concentre les réflexions au tour par tour, Starcraft est un jeu en temps réel, dans lequel les décisions stratégiques globales seront le principal défis à relever pour DeepMind.