Accueil » Actualité » L’Internet des objets affecte aussi les entreprises

L’Internet des objets affecte aussi les entreprises

Image 1 : L’Internet des objets affecte aussi les entreprises

L’Internet des Objets est le nouvel Eldorado des économies modernes. Son écosystème représentera un marché de près de 2000 milliards en dollars en 2020. Et toutes les entreprises seront impactées par cette révolution.

Le grand public l’apprivoise déjà sans même sans rendre compte. L’Internet des Objets est une réalité. Montres et lunettes intelligentes, dispositifs de surveillance du poids et de l’activité physique, appareils domotiques en tout genre, les capteurs connectés se multiplient dans notre quotidien.
Selon une nouvelle étude IDC, l’Internet des Objets représentera en 2020 un marché de 1900 milliards de dollars ! Des résultats qui corroborent ceux de l’institut Gartner qui anticipait lui aussi une telle croissance et prévoyait que 25 milliards de dispositifs individuels autonomes seraient ainsi connectés à Internet (et plus de 200 milliards de capteurs). Pour les gérer, il faut aussi des plateformes, des applications, des outils de sécurité, des systèmes d’analyse et des services associés qui forment à la fois l’écosystème et le formidable marché évoqué.

Mais pour IDC, l’intérêt pour les dispositifs « IoT » (Internet Of Things) s’étend bien au-delà des applications grand public. Le monde de l’entreprise n’échappera pas non plus à cette nouvelle vague technologique. L’Internet des Objets n’est finalement qu’une conséquence logique du numérique. Or toutes les entreprises sont aujourd’hui emportées par le numérique. Les industries bancaires, du transport, du voyage, de la logistique mais aussi de la santé, les services d’urgence et de surveillance des populations vont être transformés par cette révolution. En traçant de façon plus complète et globale le comportement des gens, l’IoT transforme les services marketing. Il permet la prise en compte en temps réel dans les analyses des situations géographiques et des conditions environnementales. Les prises de décision ne se font plus sur des données préalablement collectées ou des prédictions mais sur des états retournés par des millions de capteurs temps réels.

Toutefois cette croissance ultra-rapide de capteurs et autres objets connectés soulève de nombreuses interrogations en matière de sécurité. Alors même que les entreprises se sont laissées déborder par le déferlement des smartphones et tablettes (et l’avènement du BYOD), elles se doivent désormais d’anticiper dès aujourd’hui cette nouvelle tendance. La prolifération de ces capteurs constitue en effet un risque accru puisqu’elle multiplie et diversifie les angles d’attaque potentiels.