Accueil » Actualité » L’Internet territorial français version chinoise

L’Internet territorial français version chinoise

Les territoires français à la conquête de la Chine ? Sur Internet, les versions chinoises de sites institutionnels français restent rares, mais quelques initiatives pourraient créer la tendance.

"Le coeur du monde bat en Asie"

Le site de l'agglomération de Rouen par exemple, vient de lancer une version chinoise (en mandarin) à destination des touristes et des investisseurs. François Zimeray, le président de l'agglomération rouennaise, estime que "Le coeur du monde bat en Asie" et qu’il faut donc "parler au monde nouveau dans sa langue". Déjà en 2004, le Comité départemental du tourisme de la Vendée lançait sa version chinoise (entre autres 11 langues).

Perspectives touristiques et économiques

Les publics cibles de ses traductions en mandarin sont les touristes et les investisseurs potentiels. Côté touristique, le nombre de chinois qui visitent la France chaque année est en pleine augmentation, 400 000 en 2004, 600 000 en 2005, et 1 million de prévus cette année. Et pour attirer cette manne en dehors de Paris, les sites de collectivités locales en version chinoise pourraient être un atout conséquent.

Mais c’est aussi et surtout du côté des investisseurs que lorgne l’agglomération rouennaise. 60 % de la production de fil de lin de la région (première productrice mondiale sur ce secteur) est envoyée en Chine, preuve que l’explosion de l’industrie textile chinoise peut aussi faire les affaires de certaines régions françaises. Dans cette optique, améliorer la visibilité des territoires économiques français en Chine devient une priorité certaine.