Accueil » Actualité » L’iPhone 3G coûte 100 $ à fabriquer

L’iPhone 3G coûte 100 $ à fabriquer

Image 1 : L'iPhone 3G coûte 100 $ à fabriquerSelon des analystes de Portelligent Inc., l’iPhone coûterait 100 $ à fabriquer si l’on ne prend en compte que le prix des matériaux utilisés. C’est 70 $ de moins que le premier téléphone à la pomme.

Un téléphone moins cher

Il est intéressant de noter que malgré l’ajout d’un module 3G et une puce A-GPS, l’iPhone reste donc moins cher que la première version de l’iPhone. Il faut dire qu’à part ces deux éléments, le reste du téléphone est relativement identique à son grand frère, ce qui signifie qu’il utilise des produits qui ont déjà fait leur preuve, qui sont plus faciles à fabriquer et qui ont logiquement baissé de prix au fil des mois.

Tout d’abord, il convient de noter que l’estimation des analystes ne prend pas en compte les coûts liés à la recherche et au développement, au marketing et la location des usines qui fabriquent le téléphone. De plus, l’estimation du prix des matériaux n’est qu’une estimation. Apple ne divulguant pas combien il achète réellement les composants qui vont dans l’iPhone, les analystes se doivent de jouer aux devinettes.

Une stratégie nouvelle

Néanmoins, ce chiffre montre que la baisse des prix pratiqués par Apple est tout de même particulièrement importante. Un téléphone dont l’ensemble des matériaux coûte 100 $ est vendu 199 $. Selon les analystes de Portelligent, cela témoignerait d’un revirement de politique de la part de la firme de Cupertino qui compte plus sur la vente d’application, de services et de produits Apple annexes comme les Mac plutôt que sur le hardware de l’iPhone lui-même. Après tout, il est vrai que les ventes d’iPod ont tiré les ventes de Mac vers le haut, les acheteurs du baladeur, séduit par la marque, se tournant vers les autres produits de la firme. De plus, selon plusieurs acteurs du marché, App Store (la plateforme qui va vendre des applications pour iPhone et iPod Touch), pourrait engendrer un chiffre d’affaires de près d’un milliard de dollars en 2009. Ce qu’Apple devrait perdre sur les ventes d’iPhone, il devrait le gagner en plus grande quantité ailleurs.