Accueil » Actualité » L’iPod : plus dangereux que le communisme ?

L’iPod : plus dangereux que le communisme ?

Des thèses anti iPod jugent le baladeur d'Apple plus dangeureux que le communisme et le terrorisme.


Un article sur le célèbre magazine Tech News World, vient de capter notre attention. Noah Blundo, l’auteur de ce « chef d’œuvre » part d’un reportage sur CNN faisant référence à l’utilisation de l’iPod dans les universités américaines, comme nous le mentionnions dans notre article « L’iPod : un outil universitaire ? ».

La révolte

Ce qui est le plus impressionnant pour ce genre de magazine, est que l’auteur condamne le baladeur d’Apple en affirmant qu’en promouvant l’utilisation de l’iPod, les institutions censées former les élites de demain, incitent à l’écoute de « refrain critiquant les valeurs sociales (en faisant référence à des groupes comme Cold Play), ce qui constitue un danger plus grand pour notre société que le communisme, le terrorisme… ».

L’auteur continue en affirmant aussi que l’iPod est dangereux pour la santé car il rend sourd.

La révolution ?

Il est impressionnant de voir un tel article débarquer sur un site si sérieux et souvent agrémenté d’articles pour le moins intéressants. Cette attitude, qui peut nous choquer, reflète néanmoins un mouvement anti iPod de plus en plus présent en Amérique du Nord. Alors que le baladeur à la pomme a de plus en plus de succès, il est aussi de plus en plus controversé, pour des raisons plus ou moins bonnes, mais force est de constater que la plupart de ces raisons sont inhérentes à la machine et non la marque.

À la fin de l’article, l’auteur affirme que pour toutes ces raisons et bien d’autres, il a acheté un baladeur numérique concurrent. Or, quel que soit le baladeur, les utilisateurs auront toujours un risque de devenir sourds et être soumis au même type de musique. Le baladeur ne fait pas la chanson.