Accueil » Actualité » L’Oculus Rift est un aspirateur de données pour Facebook

L’Oculus Rift est un aspirateur de données pour Facebook

Le contrat d’utilisation du casque de réalité virtuelle Oculus Rift révèle quelques clauses plutôt intrigantes, voire effrayantes…

Image 1 : L'Oculus Rift est un aspirateur de données pour Facebook

Le site Gizmodo explique que le contrat d’utilisation du casque Oculus Rift renferme quelques clauses à la limite de l’abusif. Outre les conditions, malheureusement classiques, permettant de contourner un vrai procès en acceptant un simple arbitrage, ou offrant à Oculus les moyens de mettre fin à votre utilisation du casque pour de nombreuses raisons, certaines clauses vont encore plus loin.

Vous cédez vos droits et vos données

Première clause surréaliste : si vous créez du contenu dédié à l’Oculus Rift, vous cédez tous vos droits sur ce contenu à Oculus, de manière gratuite et permanente. L’entreprise pourra ensuite utiliser ce contenu et même en vendre les droits à une tierce partie. De quoi bien s’assurer que toute innovation reste à la disposition du fabricant du casque, qui pourra en jouir comme bon lui semble.

Seconde clause très limite : Oculus pourra récolter tout type de données sur vous et vos activités lorsque vous utilisez le casque. Oculus ajoute que ces informations pourront servir à vous envoyer des messages promotionnels adaptés. Une pratique qui rappelle les pratiques les plus sombres de… Facebook, qui a racheté Oculus le 25 mars 2014.