Accueil » Actualité » Logitech écrase 10 000 souris contrefaites

Logitech écrase 10 000 souris contrefaites

Logitech vient d'annoncer dans un communiqué avoir détruit plus de 10 000 souris contrefaites destinées illégalement à la vente en Europe et aux États-Unis. Cette action fait suite aux poursuites juridiques entamées par Logitech à l'encontre de Matador Businesses LLC (USA) et d’Infinite Force Cargo Service HK Ltd. (Hong-Kong, Chine) pour violation de marque déposée. La destruction de ces souris a eu lieu en public afin de montrer à quel point la société prend au sérieux la contrefaçon de ses produits et de sa marque.

10 000 souris saisies au Danemark

Ce lot de 10 000 souris a été découvert en août 2004 par les douanes danoises. Celles-ci, soupçonnant la contrefaçon, les ont confisqués et en ont confié des exemplaires à Logitech, dont les tests ont confirmé qu'il s'agissait de fausses souris. Logitech a lancé des poursuites juridiques contre le transporteur, Infinite Force Cargo Service HK Ltd et le consignataire, Matador Businesses LLC, fin septembre 2004. Le cas a été instruit au Danemark par le Tribunal maritime et commercial de Copenhague dans le cadre de la section 43(4) de la loi danoise sur les marques commerciales, laquelle stipule que Logitech possède l'exclusivité des droits sur ses marques déposées.

Destruction de la totalité des produits saisis

Le 10 août 2005, le tribunal a jugé Matador Businesses LLC et Infinite Force Cargo Service HK Ltd. coupables d'avoir violé les droits de Logitech sur ses marques. Il a ordonné la destruction de la totalité des produits saisis et le versement sous 14 jours de la somme de 636 100 DKK (plus de 85 000 €) par les parties condamnées, augmenté des intérêts statutaires et de l'ensemble des frais juridiques. Le montant de l'indemnisation, qui se basait sur la valeur de détail des produits authentiques, visait à adresser un message fort et clair à d'autres contrefacteurs éventuels. Les 10 000 souris viennent d'être détruites à Copenhague par rouleau compresseur en présence du Trésor danois.