Accueil » Actualité » L’OLED : un gros marché en 2015

L’OLED : un gros marché en 2015

Selon une étude de DisplaySearch, le marché de l’OLED devrait représenter plus de 5 milliards de dollars en 2015.

Image 1 : L’OLED : un gros marché en 2015

Tailles

C’est une hausse importante par rapport aux 600 millions de dollars en 2008. Si la croissance est aujourd’hui menée par des petits écrans pour téléphones portables ou baladeurs, on s’attend à ce que des écrans de plus grandes tailles prennent la relève d’ici 2010, voire 2011.

Technologies

En ce qui concerne les technologies employées, le PMOLED est aujourd’hui majoritaire, mais la firme d’analyse estime que l’AMOLED devrait lui passer devant en 2010. C’est logique alors que le PMOLED est avant tout réservé aux petites diagonales.

Pour rappel, la différence entre les deux se situe au niveau de la matrice apportant l’électricité à la couche organique luminescente. Les écrans PMOLED ont des bandes perpendiculaires (l’anode et la cathode) prenant la couche organique en sandwich. La rencontre des deux bandes constitue un pixel. Pour illuminer le pixel, il suffit de choisir la colonne et la rangée qui vont être traversées par l’électricité. Les écrans PMOLED sont surtout utilisés pour afficher du texte ou des icônes. Ce circuit est relativement cher à fabriquer.



Les écrans AMOLED font appel à un film qui constitue la cathode et qui est placé sur un film de transistor (TFT). La couche organique émettrice de lumière se situe entre les deux. Une matrice TFT demande moins d’énergie qu’un circuit électronique comme celui des PMOLED. En effet, alors que sur un écran PMOLED, le circuit doit distribuer l’électricité rangée par rangée, ligne par ligne, un TFT joue le rôle d’interrupteur et laisse passer l’électricité lorsque cela est nécessaire. Il n’est jamais éteint durant la durée de projection de l’image et ne demande pas les forts courants électriques du PMOLED.