Accueil » Actualité » L’ONU condamne la détention de Julian Assange et l’Angleterre s’en moque

L’ONU condamne la détention de Julian Assange et l’Angleterre s’en moque

Image 1 : L'ONU condamne la détention de Julian Assange et l'Angleterre s'en moqueJulian AssangeUn groupe de travail des Nations Unies va statuer que Julian Assange est détenu arbitrairement dans l’ambassade d’Équateur à Londres, selon les propos du ministre suédois des Affaires étrangères rapportés par la BBC. Cela signifie que l’Angleterre piétine les droits du fondateur de Wikileaks qui a reçu l’asile de L’Équateur, mais qui ne peut pas sortir de l’ambassade sous crainte de se faire arrêter par les forces de police anglaise.

Julian Assange est prisonnier dans l’ambassade d’Équateur

Le Royaume-Uni explique que M. Assange fait toujours l’objet d’un mandat d’arrêt européen, que la décision du groupe de travail n’a aucune valeur juridique et que le pays n’est pas contraint de s’y soumettre, ce qui est vrai. Il faut néanmoins rappeler que le mandat d’arrêt est uniquement l’initiative de la Suède qui l’accuse de viol. M. Assange affirme que ce n’est qu’un moyen pour la Suède de le récupérer pour l’extrader aux États-Unis qui souhaitent le porter devant les tribunaux en raison des documents secrets qu’il a publiés sur Wikileaks (cf. « François Hollande rejette la demande d’asile de Julian Assange »). Il est important de rappeler que le mandat d’arrêt portait aussi sur des accusations d’agressions sexuelles, mais que le Procureur suédois a finalement abandonné ces procédures. Il ne reste donc que l’accusation de viol.

Une décision importante, mais d’une portée inexistante

Quelques jours auparavant, Julian Assange avait affirmé qu’il se rendrait aux mains de la police britannique si le groupe de travail des Nations Unies lui donnait tort. Le fait que leur décision tranche en sa faveur ternit l’image de l’Angleterre et la Suède qui viole les droits du fondateur de Wikileaks, mais on doute que cela incite les deux pays à modifier leur position sur cette affaire.