Accueil » Actualité » L’USB 3.0 10 Gbit/s avance à petits pas

L’USB 3.0 10 Gbit/s avance à petits pas

Pour le moment, deux bus à très haut débit se font concurrence sur nos PC : l’USB 3.0 et le Thunderbolt. Chacun a des avantages particuliers (l’USB 3.0 est moins cher et beaucoup plus répandu, le Thunderbolt plus versatile puisqu’il expose le bus PCI-Express interne et transporte un flux vidéo DisplayPort) mais la bataille se principalement sur la vitesse. Sur ce point, l’USB 3.0 est battu : il plafonne à 5 Gbit/s (4 Gbit/s effectifs) quand le Thunderbolt délivre 10 Gbit/s (8 Gbit/s effectifs). 

À l’occasion de l’IDF de Pékin, Intel a annoncé que le Thunderbolt va passer à 20 Gbit/s d’ici 2014. De quoi définitivement enterrer l’USB 3.0 ? Non ! Également présent à l’IDF, l’USB-IF (entité encadrement le développement de la norme USB) a tenu à rappeler que son bébé allait lui aussi doubler sa bande passante, pour atteindre 10 Gbit/s. Cette évolution est en travaux depuis le début de l’année. Fin mars, la spécification en était au stade 0.7  et l’USB-IF prévoit que la version 1.0 finale sera validée en juillet prochain. Il s’écoulera un certain ensuite pour que sortent les premiers produits compatibles, mais l’USB 3.0 10 Gbit/s a des chances de remporter sa course face au Thunderbolt.

Image 1 : L'USB 3.0 10 Gbit/s avance à petits pasOr, ce n’est pas la seule évolution prévue de l’USB. Une autre spécification a récemment été validée, peut-être encore plus intéressante. Il s’agit de USB Power Delivery : les matériels à cette norme pourront envoyer ou recevoir une puissance électrique de 100 W, largement assez pour recharger un PC portable voire un PC de bureau ou alimenter un écran et plusieurs périphériques. Cette norme est finalisée depuis l’été 2012, mais aucun matériel compatible USB Power Delivery n’a encore été annoncé. Les fabricants travaillent tout de même sur le concept puisque nous avions pu voir un prototype d’écran DisplayLink au dernier CES.